Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Nigeria : de nombreux chrétiens tués à Miango

75 personnes ont trouvé la mort dans la communauté majoritairement chrétienne de Miango (Nigeria) suite à une série d’attaques perpétrées par des bergers Peuls.

Le 24 janvier dernier a eu lieu une première attaque, explique Jerry Datim à World Watch Monitor. Cette agression s’est déroulée dans la zone du gouvernement local de Bassa, dans l’État du Plateau, au centre du Nigeria, comme le raconte ce chef religieux :

« Il était environ midi, quand des hommes peuls ont tendu une embuscade autour de Rafiki, un endroit proche du cantonnement de la 3ème armée. Ils ont tué trois personnes avant de partir vers un autre village, Jebbu Bassa, où ils ont également tué trois personnes. Ils ont également brûlé beaucoup de propriétés. « 

Les assaillants ont ensuite continué leur série de meurtres, sans être contesté tout au long de la semaine suivante. Après un court moment d’accalmie, les attaques ont repris puisque le 4 février, deux chrétiens ont été tués dans leur ferme et un autre dans son jardin.

Ce sont finalement 14 villages qui ont été pris pour cible, 89 maisons incendiées, 75 personnes tuées, dont beaucoup de chrétiens et de vastes étendues de terres agricoles détruites par les assaillants selon le témoignage recueilli auprès de sources locales par World Watch Monitor.

Datim a exprimé sa déception que le gouvernement d’état n’ait pas pris position contre les massacres :

« Les dirigeants politiques de l’État ont échoué à protéger le peuple contre les attaquants peuls parce qu’ils craignent que le président Muhammadu Buhari, dont les parents sont Peuls, puisse agir contre tout politicien qui va à leur encontre ».

Les paysans venaient de terminer la réparation des toits de leurs maisons, incendiées lors d’une attaque précédente en octobre 2017 a encore ajouté le responsable religieux.

A cause de ces tueries, près de 3000 villageois ont fui leurs villages et rejoint leurs proches dans les communautés voisines de Kabon et de Tudun Wada, deux localités situées dans la zone du gouvernement local de Jos Nord. Non seulement ils ont été contraints de quitter leurs maisons, mais leurs moyens de subsistance ont également été détruits.

Un pasteur local, le Révérend Jacob Gidado, qui a décidé de visiter les villages touchés pour montrer sa compassion du peuple, a appelé le président Buhari à protéger les chrétiens contre les « meurtres incessants », disant que les chrétiens, surtout dans le nord du Nigeria, ont été « persécutés ».

On pense que les attaques récentes ont été motivées par un différend sur des vaches qui avaient disparu et que les bergers accusaient les chrétiens « indigènes » d’avoir volé. Certains animaux ont été retrouvés vivants, mais d’autres étaient morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case