Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Aucun financement fédéral pour les chrétiens pro-vie au Canada

Justin Trudeau, le premier ministre du Canada a introduit une nouvelle disposition qui stipule que les chrétiens pro-vie n’obtiendront pas de financement fédéral à moins qu’ils ne soutiennent le droit des femmes à avorter.

Les chrétiens auront le choix : soit de trahir leur propre conscience afin de se qualifier pour les fonds fédéraux soit de renoncer à recevoir des soutiens.

«J’ai rencontré Justin Trudeau à trois reprises», a déclaré le pasteur Steve Long, ministre baptiste canadien. « Malheureusement, ma dernière rencontre avec lui dans son bureau a été très décevante, […] il m’a dit que les chrétiens évangéliques étaient la pire partie de la société canadienne. »

La vérité est que l’inimitié de Trudeau envers les chrétiens n’est pas uniquement contre les évangéliques mais contre les chrétiens en général, toute confession confondue.

Le Canada sous Trudeau est devenu un endroit peu désirable pour les chrétiens qui fuient la persécution au Moyen-Orient. Lorsque l’ancien premier ministre canadien Stephen Harper avait accordé la priorité aux minorités chrétiennes et religieuses pour obtenir le statut de réfugié parce qu’elles étaient ciblées pour l’extermination par l’État islamique, Trudeau avait qualifié cette politique de «dégoûtante».

Alors que Harper avait coordonné la libération des enfants chrétiens et yézidis d’Irak, et lancé le Bureau de la liberté de religion au Canada afin de surveiller la persécution religieuse et de protéger la liberté de religion à l’échelle internationale, peu de temps après son entrée en fonction, Justin Trudeau a fermé cette agence.

Trudeau n’a pas  le plus grand respect pour les chrétiens (il utilise souvent la moquerie à leur égard et a accueilli 30 000 réfugiés syriens au Canada mais les réfugiés chrétiens n’ont reçu aucune aide) que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du Canada.

Par contre, il est prêt à réhabiliter les ressortissants canadiens qui auraient rejoint l’Etat islamique. En excluant les chrétiens, victime de Daesch, Trudeau a rendu le Canada moins tolérant et moins sûr pour l’ensemble de sa population (il y aurait actuellement 60 terroristes de l’EI sur le sol canadien).

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter