Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Une musulmane convertie au christianisme échappe de peu à la mort

Après avoir donné sa vie à Jésus, Fatima, une musulmane convertie au christianisme d’Afrique de l’Est a enduré une terrible opposition au sein de sa famille… au point d’échapper de justesse à la mort.

« Je n’ai jamais su que Dieu m’aimait », a déclaré Fatima à New Covenant Missions. « Après avoir entendu l’Évangile, j’ai donné ma vie à Jésus et il est venu dans mon cœur pour être mon Seigneur et mon Rédempteur. »

Après avoir raconté la nouvelle à sa famille, elle était furieuse.

« La charia exige que quiconque se convertisse comme musulman en devenant chrétien soit mis à mort », a-t-elle noté. « Ma famille avait très honte de moi parce qu’à ses yeux j’étais une apostate. »

Pour sauver «l’honneur» de la famille, son frère aîné a monté un complot pour tuer Fatima. Il s’est arrangé avec la police municipale pour l’entourer sur la place publique et en faire un exemple devant les autres.

« Un jour, alors que j’étais en ville, la police, secondée par mon frère, m’a attrapé. Ils m’ont entouré en public et mon frère a commencé à me battre à mort. Je ne sais pas comment j’ai survécu. La police m’a encerclé afin que personne ne puisse me venir en aide », a-t-elle raconté.

« J’étais tellement blessée que je suis devenue infirme – ils m’ont laissé là à l’article de la mort. »

Des années plus tard, elle était encore handicapée quand elle a rencontré son mari, un musulman qui s’était converti au christianisme quand il était jeune et qui comme chrétien implantait des églises.

« Nous avons commencé à adorer Dieu dans la brousse près du lac. Nous avons ensuite construit cette petite église. « 

Jésus a guéri les blessures sur son «corps et de son cœur» et lui a permis d’avoir des enfants.

« Maintenant, je sers les femmes musulmanes aux environs de notre église. Dieu a permis le développement de grands partenariats et nous a aussi donné l’occasion de construire, mon mari et moi-même, un grand centre de culte pour les croyants dans la brousse de cette région « a noté Fatima.

Fatima voyage de village en village et de refuge en refuge pour les personnes souffrant du paludisme.

« En raison de notre proximité avec le lac, le paludisme est très mauvais. J’administre maintenant des médicaments contre le paludisme aux mêmes personnes qui m’ont persécuté. »

Elle a ajouté :

« Ils ne comprennent pas comment je peux leur pardonner mais je peux dire que je les aime et c’est parce que j’ai l’amour de Jésus-Christ dans mon cœur. Certains ne veulent toujours pas donner leur vie à Jésus par peur d’être persécutés par leurs familles et leurs tribus. « 

Fatima a aussi commencé un groupe de soutien pour les jeunes filles qui sont excommuniées de leurs familles parce qu’elles suivent Jésus.

«Je veux être une mère physique et spirituelle pour ces filles afin qu’elles sachent qu’elles sont en sécurité», a-t-elle dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case