Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Des chrétiens birmans contraints de fuir leurs maisons à Noël

Au Nord de la Birmanie (Myanmar) l’État du Kachin, où vit une population majoritairement chrétienne, et l’État Shan voisin font face à de nouveaux combats qui ont contraints plus de 1000 personnes à fuir leur foyer et à se réfugier dans des abris temporaires.

Les affrontements continuent d’affliger de nombreux États où vivent des minorités ethniques au Myanmar, en particulier l’État du Kachin, dans le nord du pays, et la partie nord de l’État Shan voisin.

Dans ces deux États déchirés par les conflits, au moins 900 personnes de l’État de Shan et plus de 100 personnes de l’État de Kachin, où vivent majoritairement des chrétiens, ont été déplacées, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.

Des affrontements ont en effet éclaté les 22 et 23 décembre entre la KIA et l’armée birmane dans le canton de Mansi, dans le nord du Kachin, forçant plus de 100 villageois à fuir leurs maisons. Ils sont maintenant hébergés dans le village de Man Wing Gyi, selon des organisations humanitaires locales.

Les combats se sont étendus à l’Etat Shan, dans le nord-est de la Birmanie, où l’armée birmane aurait également utilisé des hélicoptères et des jets, selon des sources rebelles. Le soir du Nouvel An, plus de 900 villageois du canton de Kyaukme et du canton de Namhsan ont été contraints de partir, selon le département de secours et de réinstallation de Kyaukme.

A l’origine de ces déplacements, l’intensification des opérations militaires du gouvernement dans le nord de la Birmanie qui a provoqué plusieurs affrontements avec des groupes armés ethniques tels que l’Armée de l’indépendance du Kachin, l’Armée nationale de libération de Ta’ang et l’Armée d’État Shan.

La veille de Noël, les affrontements ont ainsi fait deux victimes civiles et contraints de nombreux chrétiens à fuir.

Selon Sin Gau, pasteur adjoint à la Convention baptiste Kachin dans l’Etat du nord du Kachin, les combats auraient dû s’arrêter la veille de Noël, alors que beaucoup célèbrent la naissance de Jésus-Christ.

« Ils ont lancé des attaques à l’approche de Noël – cela arrive presque chaque année », a déclaré Sin Gau à Morning Star News.

Les chrétiens de la région ont estimé que les combats ne respectaient pas leurs droits religieux, a-t-il dit.

« Comme nous sommes chrétiens, la veille de Noël est la chose la plus importante pour nous, mais nous n’avons pas pu profiter pleinement de Noël alors que les combats se poursuivaient », a déclaré Sin Gua.

Les minorités ethniques chrétiennes ont longtemps souffert en Birmanie, où le gouvernement a reconnu au bouddhisme un statut spécial et l’a promu comme un moyen de consolider son action. La Birmanie compte environ 80% de bouddhistes et 9% de chrétiens.

L’armée birmane occupe régulièrement des églises et convoque des communautés chrétiennes entières pour les interroger, selon un rapport publié en décembre 2016 par la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF).

 

Après plus de cinq années de conflits intenses depuis que la Birmanie a violé le cessez-le-feu de 17 ans en 2011, de nombreux Kachin sont confrontés à des déplacements prolongés et ont désespérément besoin de rentrer chez eux, selon le rapport.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case