Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Tendances de la persécution des chrétiens en 2018

Dans son nouveau rapport qui vient de paraître, l’organisation Release International pointe la Chine, l’Inde et le Nigeria comme des pays particulièrement concernés par la persécution des chrétiens en 2018.

Release International, qui célèbre en 2018 son 50ème anniversaire, est une organisation basée au Royaume-Unis aujourd’hui au service des chrétiens persécutés dans plus de 30 pays. Par le biais de son réseau international de missions, Release International soutient les pasteurs, les prisonniers chrétiens et leurs familles, en fournissant de la littérature chrétienne et des Bibles, et en prenant leur défense.

Comme chaque année, elle édite un rapport sur les tendances de la persécution des chrétiens à travers le monde.

En 2018, parmi les pays particulièrement préoccupants pour les chrétiens figurent tout d’abord la Chine rapporte Release International. En raison de nouveaux règlements plus sévères sur les affaires religieuses rentrant en vigueur en février, les croyants en Jésus-Christ devraient affronter une nouvelle année difficile.

Donnant à l’État chinois un plus grand contrôle sur les églises et les autres lieux de culte, ces nouvelles règles signifieront en effet que les églises de maison non enregistrées devront faire face à des mesures de plus en plus dures pour contrôler leurs activités.

Alors que le gouvernement chinois évoque comme principales raisons de l’application de ces nouvelles mesures, le fait de « bloquer l’extrémisme » et d’empêcher l’utilisation de la religion pour « mettre en danger la sécurité nationale et saper l’ordre social », les véritables motifs sont ailleurs.

Ils reflètent surtout la crainte du Parti communiste que les puissances étrangères puissent saper son autorité en soutenant le christianisme.

Ceci permet sans doute d’expliquer un paradoxe : alors que d’un côté, la constitution de la Chine préserve la liberté religieuse (la Chine doit donner l’apparence de liberté aux yeux du monde pour continuer son ascension sociale, économique), sur le terrain, les actions du président chinois Xi Jinping et de son administration contredisent la théorie. Les symboles du christianisme (croix sur les églises, Bibles) sont détruits, les avocats chrétiens prenant des mesures juridiques pour défendre les églises et les chrétiens sont emprisonnés, des responsables d’église de maison sont arrêtés.

Noël 2017 est d’ailleurs venu confirmer cette tendance à détruire tout ce qui de près ou de loin pouvait faire penser au christianisme : les célébrations de cette fête et toutes les activités liées à Noël (installation de sapins et de décorations de Noël, Père Noël) ont ainsi été réprimées, annulées ou sévèrement restreintes dans certains districts.

Dans le Zhejiang, les autorités ont détruit, par exemple, un sapin de Noël et les autorités de Hangzhou ont averti les chrétiens de ne pas assister à une fête de Noël, laissant des tables vides qui avaient été décorées, rapporte China Aid.

Les mesures continues contre le christianisme en Chine auront également un impact sur les réfugiés de Corée du Nord, car beaucoup de ceux qui fuient le pays sont pris en charge par les chrétiens chinois.

« La répression du gouvernement chinois contre les chrétiens oblige beaucoup de gens à retirer leur soutien à l’église souterraine nord-coréenne. » a déclaré le partenaire de Release International le Dr Eric Foley.

Le Nigeria est un autre pays particulièrement préoccupant en matière de persécution pour les chrétiens qui font face, depuis un certain temps, à des attaques incessantes de la part des bergers Peuls armés. Chassés de leurs fermes, ces attaques tuent et contraignent des milliers de croyants à fuir. Selon un partenaire de Release International, les Peuls à qui des armes sont fournis sont encouragés à chasser les chrétiens du nord dans la poursuite d’un programme islamiste.

En Inde, les chrétiens font face à de plus en plus de persécutions poussées par des extrémistes hindous qui font pression sur les autorités pour qu’elles ferment les églises et empêchent aux croyants en Jésus de se rassembler pour louer Dieu ensemble.

Au Moyen-Orient, deux pays sont particulièrement préoccupants pour les chrétiens, il s’agit de l’Iran et de l’Égypte.

En Iran, la répression est vive, engendrant de régulières arrestations et emprisonnements, une persécution qui alimente l’exode de la minorité chrétienne du Moyen-Orient :

«C’est une campagne pour arrêter la propagation du christianisme, pour arrêter ceux qui dirigent les églises de maison et ceux qui sont impliqués dans l’évangélisation et l’enseignement. »a déclaré un collaborateur de Release International.

L’Égypte est également un sujet de préoccupation dans cette région du monde.Des chrétiens coptes sont tués pendant qu’ils sont rassembler pour adorer Dieu, des jeunes-filles chrétiennes sont enlevées, forcées de se marier et de changer de religion.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case