Actualité chrétienne

Une nouvelle église est implantée suite à la guérison d’une musulmane

  | 

Naseema, fille de parents musulmans pauvres habitants dans un village d’Asie du Sud tomba gravement malade après avoir été mordue par un chien errant alors qu’elle était enfant. Après avoir résisté longtemps, ses parents acceptèrent la prière de chrétiens. Sa guérison va conduire à la conversion de sa famille et à l’implantation d’une église dans ce village.

C’est alors qu’elle se rendait à l’école que Naseema *, alors âgée de 6 ans, la seule enfant de parents musulmans pauvres d’un village d’Asie du Sud, se fit mordre par un chien errant. Même si elle semblait ne pas avoir été mordue, à son retour chez elle, elle fût prise de tremblements et de fièvre et ses parents la conduisirent à l’hôpital.

Arrivée dans l’établissement, son état de santé empira rapidement au point qu’elle fût incapable de s’asseoir, d’équilibrer sa tête et son corps et se retrouva complètement alitée. Alors que les médecins ne parvenaient pas à diagnostiquer définitivement sa maladie, ses parents investirent le peu de revenus dont ils disposaient pour la soigner. Parallèlement, ils invitèrent de nombreux chefs religieux de l’islam à venir prier pour elle, firent d’innombrables pèlerinages pour offrir des vœux et des prières pour sa guérison pendant près de 16 ans.

Par trois fois, le pasteur Ishaq * de Bibles for Mideast et son équipe qui avait entendu parler de la jeune-femme malade proposa de prier pour elle, mais ses parents, musulmans dévoués, ne le permirent pas et s’opposèrent même violemment à ce qu’ils voient Naseema. A la troisième rencontre, les musulmans voisins ont même commencé à se rassembler, brandissant des bâtons et des armes en posant des questions difficiles.

« Nous sommes juste venus prier pour Naseema », leur répondit doucement le pasteur Ishaq. « Nous croyons que notre Seigneur Jésus-Christ peut la guérir. Car la parole de Dieu dit que Jésus-Christ a été crucifié, est mort et ressuscité des morts pour sauver tous les êtres humains. Il dit aussi que par ses blessures nous sommes guéris. Nous croyons donc que la prière au nom de Jésus peut guérir Naseema. « 

Entendant le nom de Jésus, la foule folle de rage, s’est précipitée pour les attaquer faisant fuir les missionnaires. Avec l’aide de Dieu, ils ont réussi à s’échapper en toute sécurité … mais ont continué à intercéder fidèlement pour Naseema.

C’est au cours de l’accident récent du père de Naseema, soit une année après la première visite du pasteur Ishaq à ces musulmans que la route des chrétiens croisa de nouveau celle de cette famille. Témoins de l’accident, le pasteur Ishaq se précipita en effet pour aider l’homme blessé à quitter la route tout en lui administrant les premiers soins. A ce moment là, le pasteur reconnut l’homme comme étant le père de Naseema et proposa de l’emmener à l’hôpital mais le père demanda d’être ramené plutôt chez lui.

Alors le pasteur embaucha un pousse-pousse à trois roues et l’emmena dans la maison familiale. En voyageant, il lui parla de l’amour de Jésus-Christ et de son sacrifice sur la croix.

« C’est à cause de Son amour que nous vous aimons et prions pour vous », a-t-il expliqué. Cette fois-ci, l’homme sembla écouter.

Quand la mère de Naseema entendit parler de l’accident, elle invita chaleureusement les missionnaires à rentrer chez eux. La famille musulmane invita alors le pasteur et son assistant à prier pour Naseema, et pour eux aussi. Après avoir prié, le pasteur Ishaq offrit de tenir trois jours de prière et de jeûne dans la maison si la famille acceptait, et ils l’ont fait facilement.

En entendant parler de cela, le pasteur Paul voyagea 18 heures en train et 5 heures en bus pour participer à ce moment. Le premier jour, il y a une semaine de cela, Naseema a eu une vision de Jésus pendant que l’équipe priait. Elle sentit qu’Il lui touchait la tête avec Ses mains percées de clous.. À ce moment-là, tout ce qu’elle pouvait faire était d’ouvrir la bouche et de dire : «Jésus est mon Seigneur !» Elle avait à peine bougé et n’avait pas été capable de parler pendant des années. Tous étaient étonnés.

Lorsqu’elle a demandé de l’aide pour s’asseoir, le pasteur Paul s’est avancé pour l’aider et, pour la première fois en 16 ans, Naseema a pu équilibrer sa tête et son corps et s’asseoir toute seule. Alors que le groupe commençait à chanter et à louer, elle a applaudit de joie.

Les nouvelles du miracle ont commencé à se répandre. Le lendemain, une des familles voisines se joignit à la prière et au jeûne. Au troisième jour, deux autres familles et d’autres musulmans sont venus prendre part à cette rencontre.

Quand les pasteurs ont partagé le message de l’Évangile, tous ont accepté Jésus comme leur sauveur personnel et Seigneur. Le quatrième jour, un dimanche, le pasteur Paul dirigea un culte à la maison et implanta une nouvelle église sur place.

Pendant le service, Naseema se leva de son lit, marcha vers les autres, s’assit par terre et écouta attentivement. Bientôt remplie du Saint-Esprit, elle commença à danser devant Jésus pendant que le culte continuait. Depuis lors, d’autres ont commencé à assister aux services de culte du dimanche à la nouvelle église de maison. Le père de Naseema s’est également complètement remis de son accident. Malheureusement, beaucoup d’autres musulmans ont commencé à persécuter les nouveaux croyants.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.