Chrétiens de Corée du Nord

Des chrétiens prêts à tous les risques pour évangéliser les Nord-Coréens

  | 

Des douzaines de missionnaires chrétiens se tiennent chaque jour le long de la frontière chinoise, en dépit des risques, pour prêcher l’Évangile aux Nord-Coréens désespérés.

La Corée du Nord, l’un des pays les plus dangereux et les plus secrets de la planète, figure depuis de nombreuses années, à la première place de l’Index de persécution des chrétiens édité par Portes Ouvertes International. Dans ce pays, croire est très dangereux, puisque si la foi est découverte, c’est l’emprisonnement dans des camps de travail dont on ne revient pas, voire la peine de mort qui attend les personnes qui seraient prises sur les faits.

Malgré la menace, certains missionnaires, pour la plupart originaires de Corée du Sud, acceptent pourtant de prendre tous les risques pour eux et leurs disciples, pour propager la Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ.

Au cours des dernières années, ce sont 10 missionnaires et pasteurs qui sont mystérieusement morts, selon le révérend Kim Kyou Ho, chef du Réseau Chosen People basé à Séoul. Beaucoup pensent que la Corée du Nord est responsable.

Malgré les menaces de mort, une femme ayant la double nationalité coréenne et chinoise âgée de 69 ans a évangélisé à la frontière. Pendant 20 ans, elle a nourri, prié et chanté avec des Nord-Coréens, amenant d’innombrables Nord-Coréens à Christ.

« Je prie toujours et je suis avec Dieu, donc je ne suis pas inquiète », a déclaré la femme à l’Associated Press.

Parfois, elle demande à ceux qui se sont convertis de faire l’impensable – retourner dans leur pays et installer leurs propres églises secrètes.

Les transfuges nord-coréens affirment que les chrétiens sont souvent assassinés par le gouvernement ou envoyés dans des camps de travaux forcés.

« J’avais entendu parler de Dieu en Corée du Nord mais je savais aussi que les croyants étaient emmenés en prison », a déclaré un transfuge à CBN News.

Le christianisme est considéré comme une menace majeure pour Kim Jon Un, considéré comme un dieu dans le pays.

« La Bible et l’Évangile chrétien sont les choses les plus déstabilisantes pour le régime nord-coréen », a déclaré Tom Belke selon CBN News. « La Bible enseigne qu’il y a un Dieu suprême et souverain sur tous les hommes, y compris sur le dictateur. Cette bonne nouvelle ne peut pas être tolérée en Corée du Nord parce qu’elle mine l’autorité du dictateur. »

Cependant, les chrétiens sud-coréens sont très déterminés à diffuser l’Évangile à leurs voisins en utilisant des moyens très créatifs. Certains croyants ont par exemple écrit l’Évangile sur des ballons et les ont envoyés en Corée du Nord.

«En envoyant ces ballons, nous avons fait savoir à nos frères et sœurs nord-coréens que nous priions pour eux et que les Écritures sur les ballons sont destinées à les encourager», a déclaré un croyant à CBN News.

Bien qu’il soit difficile de connaître l’étendue et la taille de l’église de la Corée du Nord, Dieu travaille dans le pays. CBN News a notamment obtenu des enregistrements audio et des photos de réunions secrètes d’églises souterraines en Corée du Nord.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.