Chrétiens d'Orient

« Toutes les 5 minutes, un chrétien meurt au Moyen-Orient » a déclaré le père Gabriel Naddaf

  | 

Le père Gabriel Naddaf, porte-parole du Patriarcat orthodoxe grec de Jérusalem a condamné ce qu’il qualifie de génocide au Moyen-Orient, le meurtre des chrétiens dans cette région du monde.

Condamnant sévèrement ce qu’il considère comme un génocide, le père Gabriel Naddaf, porte-parole du Patriarcat de Jérusalem, a déclaré à une agence de presse catholique :

« Ce qui se passe au Moyen-Orient est un génocide, et cela se passe aujourd’hui, maintenant. Toutes les 5 minutes, un chrétien meurt au Moyen-Orient et les dirigeants musulmans le savent. »

Le père Gabriel Naddaf qui est né dans la ville natale de Nazareth, le Seigneur Jésus-Christ milite pour les chrétiens au Moyen-Orient, a fait entendre sa voix contre la persécution des chrétiens dans la région :

« J’ai crié cela pendant des années alors que le monde restait silencieux », a-t-il continué en disant que la région est « vidée des chrétiens, et c’est là que leur foi est née ».

Le père Naddaf a exprimé ses préoccupations au sujet de l’assassinat des chrétiens au Moyen-Orient et a proposé que les dirigeants chrétiens se réunissent à l’unanimité et signent une déclaration pour faire face à l’escalade de ce qu’il appelle un génocide.

« Ce qu’ils font n’est pas suffisant. «Il faut faire quelque chose pour les sauver», a déclaré le père Naddaf, N’excluant par des solutions militaires pour « protéger les chrétiens » du Moyen-Orient, il a aussi déclaré qu’Israël offrait un refuge pour les chrétiens où ils peuvent vivre en paix :

 « En Israël, les chrétiens ne sont pas tués, leurs églises ne sont pas brûlées, leurs croyantes ne sont pas violées », a-t-il ajouté. « Même si les chrétiens en Israël sont une minorité, nous jouissons d’une qualité de vie élevée. Mais le plus important est que nous ayons une démocratie et la liberté de culte. Lorsque des voix s’élèvent contre l’Etat d’Israël, cela montre qu’il existe une démocratie saine. « 

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.