Chrétiens de Chine

Une chrétienne en prison pour avoir tenté d’évangéliser Xi Jinping

  | 

Zhou Jinxia, une jeune-femme chrétienne chinoise, a été arrêtée et emprisonnée le 16 mars dernier par des agents du bureau de la sécurité publique pour avoir tenté de partager l’évangile avec le président Xi Jinping.

Le 15 mars, Zhou Jinxia, ​​une chrétienne de la province de Liaoning (nord-est) après avoir voyagé de Dalian à Pékin, s’est rendue à la porte de l’ancien jardin impérial Zhongnanhai pour tenter d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ à Xi Jinping.

Selon l’organisation ChinaAid qui rapporte cette nouvelle, elle portait une pancarte sur laquelle on pouvait lire : « Dieu aime les personnes dans le monde et appelle Xi Jinping« .

Elle avait clairement un objectif en tête, selon l’organisation luttant au côté des chrétiens persécutés ChinaAid : atteindre Xi Jinping pendant que le Congrès national du peuple (CNP) et la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) se réunissaient.

Vers 13 h 45, le directeur du poste de police de la rue Huanghe, basé à Dalian, l’a emmené et elle a été raccompagnée dans sa ville natale pendant la nuit. Le lendemain, elle a été emprisonnée par la section de Xigang du Bureau de la sécurité publique de Dalian.

Quelques jours auparavant, son amie l’avait appelée pour l’informer que la police l’avait accusée d’être un suspect en liberté et qu’elle la recherchait.

Ce n’est en effet pas la première fois que la jeune-chrétienne zélée s’est rendue à Zhongnanhai au cours des dernières années pour répandre l’Évangile et qu’elle a été arrêtée.

En 2016, par exemple, Zhou Jinxia a passé 10 jours en détention administrative après une visite à Zhongnanhai, où elle a brandi un panneau sur lequel était écrit :

« Dieu aime les personnes dans le monde et appelle Xi Jinping et Peng Liyuan [l’épouse de Xi »]. L’athéisme nourrit le péché et fait tomber le peuple, le royaume des cieux est proche, vous devriez vous repentir. »

La police a qualifié cet acte de perturbation à l’ordre social et a confisqué ses documents.

L’année dernière, Zhou Jinxia et Shi Xinhong, un autre chrétien d’Anhui, se sont rendus au Grand Palais du Peuple à Beijing et ont tenté de prêcher aux participants de la réunion de l’APN et de la CCPPC cette année-là. Tous deux ont été accusés d’avoir « engendré des querelles et provoqué des troubles » et ont été arrêtés.

En raison de la révision du règlement sur les affaires religieuses de la Chine, qui est entré en vigueur en février, qui entraîne un contrôle plus strict sur la religion, le dernier incident pourrait entraîner la poursuite de Zhou Jinxia par les autorités.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.