Chrétiens d'Algérie

Deux chrétiens algériens ont été condamnés à de lourdes amendes

  | 

Deux chrétiens algériens viennent de se voir infliger de lourdes amendes pour avoir transporté plus de 50 Bibles dans leur voiture a rapporté World Watch Monitor.

Le gouvernement algérien est une nouvelle fois critiqué pour des allégations de discrimination contre la minorité chrétienne du pays, cette fois-ci en raison de lourdes amendes infligées à deux frères, Nouredine et Belabbes Khalil, pour avoir transporté plus de 50 Bibles dans leur voiture.

L’affaire de ces deux frères chrétiens remonte à mars 2015, date à laquelle leur voiture a été arrêtée par la police explique World Watch Monitor. Après avoir fouillé le véhicule, les policiers ont trouvé 56 Bibles et les ont arrêté.

Interrogés sur l’origine de ces livres et sur ce qu’ils allaient en faire, Nouredine et Belabbes Khalil ont déclaré que les Bibles étaient pour la communauté d’église dont Nouredine est responsable. Après cette explication, la police les a libérés en leur rendant les libres.

L’affaire a cependant été renvoyée à un procureur et une action en justice a été intentée contre eux.

En décembre 2017, ils ont été condamnés chacun à deux ans de prison et à une amende de 50 000 dinars (450 dollars). Mais lors de leur audience d’appel le 8 mars, le juge a annulé les peines d’emprisonnement, leur accordant à la place des peines de trois mois chacun avec sursis tout en doublant leurs amendes.

Le 8 mars dernier, les deux hommes ont ainsi été condamnés à une amende de 100 000 dinars (900 dollars) par un tribunal de Tiaret, à environ 300 kilomètres au sud-ouest de la capitale, Alger.

Afin de dénoncer « l’intimidation » de ces deux frères, l’Eglise Protestante d’Algérie (EPA) a publié une déclaration à la presse. Cette action fait suite à la fermeture récente de plusieurs églises de la dénomination.

Selon World Watch Monitor ces hommes ont été condamnés en vertu de la loi algérienne de 2006 réglementant le culte non musulman, qui interdit l’impression, le stockage et la distribution de documents destinés à «ébranler la foi» d’un musulman.

Au cours des dernières années, plusieurs cas similaires ont été gelés. Il y a des inquiétudes que ces cas seront maintenant rétablis.

L’EPA a assigné un groupe d’avocats pour aider les deux hommes à faire un nouvel appel contre le verdict du 8 mars.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.