Chrétiens du Mexique

Deux femmes chrétiennes expulsées de leur village au Mexique

  | 

Récemment, deux femmes missionnaires indigènes soutenues par Christian Aid Mission (CAM) ont été expulsées d’un village tribal du Mexique.

Il y a plusieurs années en arrière, les deux missionnaires se sont rendues dans le groupe populaire Triqui à Oaxaca pour y apporter l’Évangile. Afin d’être acceptées par la communauté, les deux femmes ont commencé par créer une boulangerie afin de participer à la vie de la communauté. Grâce à cette activité, les missionnaires ont peu à peu été acceptées par les villageois et ont pu partager la Bonne Nouvelle du Salut en Jésus-Christ.

Des relations se sont construites et plusieurs personnes sont venues à Christ. Au cours des dernières années, ils ont construit des relations et aidé les gens à venir à Christ. Comme l’explique le Directeur de Christian Aid Mission d’Amérique Latine, Luis Janeiro, l’acceptation de l’Évangile dans les villages tribaux du Mexique suit toujours certaines étapes :

 » Le moyen d’atteindre ces personnes est que vous devez d’abord être accepté dans la communauté. Donc, vous devez venir dans la communauté avec un service en fonction des compétences que vous avez … Lorsque vous êtes accepté par la communauté, vous pouvez commencer à partager votre témoignage, et les histoires bibliques, et c’est ainsi que les églises commencent ici. « 

Récemment, cependant, alors qu’elles vivaient la communion fraternelle avec un chrétien né de nouveau, les autorités locales leur ont demandé de venir à une réunion et les ont escorté avec les armes. Lorsqu’elles sont arrivées dans le lieu de réunion, une quarantaine d’hommes de la communauté les ont accusé d’avoir volé leur langue parce qu’elles l’apprenaient pour pouvoir servir les autres villageois.

Les femmes missionnaires ont essayé de se défendre, mais les villageois ne les ont pas écouté et les ont forcé à partir.

Les villages tribaux expulsent souvent des personnes qui tentent d’apporter de nouvelles influences comme des religions étrangères ou certains systèmes politiques. Les villages ont même leurs propres systèmes électoraux.

« Le gouvernement mexicain a reconnu il y a de nombreuses années que l’identité de ces villageois n’était pas vraiment mexicaine, mais qu’ils avaient leur propre culture, leur propre langue, leur propre identité nationale. Ainsi, le gouvernement leur permet d’avoir une certaine flexibilité… »

Ces peuples ont ainsi leurs propres coutumes, traditions et croyances et même leurs propres lois… ce dont ils sont fiers. La prédication religieuse et l’activité des partis politiques sont interdites, et dans le cas où ces activités se font quant même, les personnes qui les apportent doivent faire face à des conséquences.

Cela a rendu le partage de la vérité avec les villageois tribaux exceptionnellement difficile. Cependant, Dieu a fait de grandes choses à travers les deux missionnaires qui ont été expulsées.

Les villageois devenus chrétiens voulaient continuer à entendre l’Évangile. Ils ont aidé à établir une maison pour les missionnaires dans une communauté voisine afin qu’ils puissent visiter et continuer à entendre la vérité.

Pour Luis Janeiro, c’est une excellente nouvelle de voir que les villageois soient si excités pour entendre la Bible. Il est cependant préoccupé pour eux car en voulant suivre les préceptes de la Bible, ils risquent d’être rejeté par leur propre communauté, de leur logement, de leur terre et de perdre leurs animaux. Ils sont en effet considérés comme ayant trahit les traditions et la fierté de leur groupe d’origine.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.