Chrétiens du Pakistan

Les chrétiens du Pakistan entre la peur et l’espoir

  | 

Les chrétiens du Pakistan sont terrorisés par des islamistes qui multiplient des attaques contre les églises. Mais la communauté chrétienne veut rester optimiste pour l’avenir. C’est le cas du pasteur Simon Bashir Masih, qui a été traumatisé par l’attentat destructeur perpétré à Noël contre l’Église méthodiste Bethel Memorial Church à Quetta.

Le 17 décembre 2017, lors de la célébration de Noël de l’école du dimanche, des kamikazes ont attaqué l’Église méthodiste Bethel Memorial Church à Quetta. Neuf personnes ont été tuées et environ soixante autres blessées.

L’église ornée pour Noël est semée d’éclats de verre et de débris, stigmates douloureux de l’attentat à la bombe.

Cette attaque a traumatisé le pasteur Simon Bashir Masih. « Je suis tellement en colère, je ne peux presque pas le supporter », a-t-il déclaré. Il fait partie des chrétiens pakistanais qui balancent entre la peur et l’espoir.

« Mais je dois surmonter la peur et la colère, car enfin, je suis le responsable de l’Église, continue le pasteur Simon. Je n’y arrive pas tout seul. J’ai besoin de vos prières et de votre aide matérielle. »

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.