Chrétiens

Le chrétien évangelique Fabricio Alvarado président du Costa Rica ?

  | 

Fabricio Alvarado, un prédicateur chrétien évangélique est arrivé en tête du premier tour des élections présidentielles au Costa Rica le 4 février dernier. A la grande surprise des observateurs, alors qu’il n’était crédité que de 2 % des intentions de vote en début de campagne, Fabricio Alvarado et son jeune parti, le Parti chrétien évangélique Restauration Nationale, a fait une remontée spectaculaire.

Alors qu’en décembre, le prédicateur évangélique n’obtenait que 3 % d’intentions de vote, au cours du dernier pointage du 31 janvier, il était crédité de près de 16,9 % d’intentions de vote, soit une hausse spectaculaire. Le 4 février dernier, il est finalement arrivé en tête du premier tour des élections avec 24,9 % des voix.

Selon certains experts, cette progression spectaculaire s’explique d’abord par le positionnement du prédicateur Fabricio Alvarado contre le mariage homosexuel. 65 % des Costa-Ricains, généralement conservateurs, n’y sont en effet pas favorables. Et Fabricio Alvarado, dès le rappel à l’ordre de la Cour interaméricaine des droits de l’homme qui dénonçait le fait que le Costa Rica avait pris du retard dans la reconnaissance du mariage des personnes de même sexe avait recentré sa campagne sur cette question et celle de la famille.

Il avait alors affirmé haut et fort tout au long du mois de janvier que pour lui, une famille, c’est « un papa, une maman, et des enfants ». Son point de vue a été reçu favorablement dans les campagnes mais aussi les bordures maritimes du pays majoritairement conservatrices qui ont voté massivement pour lui.

Le pasteur et député évangélique a même déclaré qu’il était prêt à retirer son pays de cette instance internationale si elle continuait dans le même sens.

Selon les sondeurs et les analystes, de nombreuses régions du Costa Rica, majoritairement catholiques, ont peu à peu basculé vers l’évangélisme… comme par ailleurs de nombreux pays avoisinants où les obédiences chrétiennes évangéliques ont de plus en plus de poids.

Un pasteur préside en effet déjà le Guatemala, tandis que des dizaines de députés évangéliques occupent aujourd’hui des places dans les parlements de nombreux pays d’Amérique Latine comme le Brésil, la Guatemala, ou encore le Pérou.

Le deuxième Tour des élections au Costa-Rica prévue le 1er avril prochain confirmera-t-elle cette nouvelle orientation ‘évangélique’ dans le milieu de la politique en Amérique Latine ? La tendance semble bien s’amorcer dans ce sens…  mais à Dieu reviendra le dernier mot.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.