Chrétiens du Soudan

Condamnation de chrétiens soudanais qui défendaient leur église

  | 

Le 5 février 2018, six chrétiens ont été condamnés à payer une amende de 2500 livres soudanaises (soit 135 dollars) chacune pour avoir résisté à la saisie de plusieurs propriétés appartenant à l’Église évangélique presbytérienne soudanaise (SPEC).

Youhanna Tia, une ancienne de la SPEC, a également été contraintes à verser une amende de 5000 livres soudanaises tandis que 18 autres accusés ont été acquittés.

L’affaire remonte au 3 avril 2017, lorsque les chrétiens ont résisté à la prise de contrôle forcée d’une école appartenant à l’Église évangélique presbytérienne soudanaise (SPEC) à Omdurman par une foule armée selon Middle East Concern. Au cours de cet affrontement, Younan Abdallah, un ancien de l’église, a été tué.

Depuis des années, le gouvernement cherche à s’emparer des biens de la SPEC. Dans un premier temps, les autorités gouvernementales ont réintégré des membres du comité responsables des biens de l’église qui la dénomination avait pourtant renvoyé en raison d’activités frauduleuses.

Ces membres du comité, gagnés à la cause du gouvernement, ont depuis vendu des propriétés d’église à Hisham Hamad an-Neel, un homme d’affaires. Le SPEC n’a pas reconnu ces «ventes» et a refusé de céder leurs propriétés, ce qui a conduit à des prises de contrôle forcées comme celle du 3 avril 2017.

En 2017, il y a eu plusieurs reprises forcées de certaines parties du complexe de la SPEC à Omdurman. Le 26 avril, une partie du complexe a été confisquée, y compris la maison de garde, dont les habitants chrétiens ont été expulsés sans préavis. Le 15 août, deux pasteurs vivant dans l’enceinte, le révérend Yahla Nalou et le révérend Siddiq Abdallah, ont été chassés de leurs maisons.

Ce comité nommé par le gouvernement a également vendu illégalement des propriétés SPEC à Khartoum, Bahri (Khartoum Nord), Port Soudan, Kosti, Kadugli, Atbara et d’autres villes du Soudan. Il y a de nombreux procès en cours concernant ces propriétés.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.