Salutations du nord de l’Irak from HMK-AEM on Vimeo.

Chrétiens d'Irak

Les chrétiens d’Irak entre le marteau et l’enclume

  | 

Les chrétiens du nord de l’Irak restent sous pression alors que l’État islamique a quitté la plaine de Ninive. A Telskuf, les familles chrétiennes rentrées après la chute de Daesh ont dû à nouveau fuir à cause de combats entre peshmergas kurdes et l’armée irakienne.

De nombreuses localités chrétiennes dans la plaine de Ninive comme Alqosh, Qaraqosh, Karamlesh, Bakofa ou encore le village chrétien de Telskuf situé à 30 kilomètres de la ville de Mossoul appartient aux régions qui sont actuellement disputées du nord de l’Irak. Le Gouvernement régional kurde revendique une partie de la plaine de Ninive qui ne fait pourtant pas partie de la région autonome du Kurdistan irakien, ce qui scandalise le Gouvernement central irakien à Bagdad.

Les dirigeants d’Églises du Kurdistan ont rédigé dernièrement une déclaration indiquant que les chrétiens d’Irak paient l’addition pour les combats à motifs politiques et religieux.

Environ 900 familles chrétiennes qui venaient de rentrer de leur exil forcé au Kurdistan ont à nouveau dû fuir les violents combats entre l’armée irakienne et les peshmergas kurdes à Telskuf et Bakofa.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.