Chrétiens de Chine

Des chrétiens chinois envoyés dans des camps de “rééducation”

  | 

Plus de 100 chrétiens de la région autonome ouïghoure du Xinjiang en Chine, ont été envoyés dans des camps de “rééducation” afin d’y apprendre à être fidèle à l’idéologie communiste.

Au cours des derniers mois, une centaine de musulmans convertis au christianisme appartenant au groupe ethnique ouïghour ont été envoyés dans des camps de “rééducation”, encore appelés “centres d’étude” ou “centres de transformation mentale”, a rapporté récemment World Watch Monitor.

Les Ouïghours en Chine ont été particulièrement visés au cours des dernières années par la campagne “antiterroriste du gouvernement”, qui cible prioritairement les groupes séparatistes et les militants islamistes. Les chrétiens d’origine musulmane appartenant à ce groupe ethnique ont également été pris dans la répression du gouvernement.

Selon un témoignage récolté par World Watch Monitor, des membres d’église ont été envoyés dans un tel cmap sans savoir quant ils reviendraient : certains sont restés là pendant un mois, d’autres pendant une demi-année ou même plus longtemps. Certaines familles chrétiennes ont été déchirées lorsqu’un ou deux parents ont été pris pour “rééducation”.

Une femme mariée à un dirigeant d’une communauté avec de nombreux chrétiens d’origine musulmane, a déclaré à World Watch Monitor:

«Je ne sais pas où est mon mari en ce moment, mais je crois que Dieu l’utilise encore dans les prisons ou les camps. Parfois, je m’inquiète qu’il n’ait pas assez de vêtements pour rester au chaud dans la prison.”

Le Xinjiang est maintenant la zone la plus surveillée au monde, car ses habitants y sont contrôlés plusieurs fois par jour, que ce soit au marché, sur la route, au cinéma, dans le train ou dans le bus.

 

Les églises enregistrées par le gouvernement sont également tenues de passer dans la machine à détection automatique quand ils viennent au culte le dimanche. En entrant, ils doivent montrer leurs cartes d’identité et une alarme retentira si quelqu’un travaille pour le gouvernement ou une institution publique. C’est pour cette raison que de nombreux chrétiens ont cessé d’aller dans les églises enregistrées et se réunissent maintenant en plus petits groupes.

“J’ai l’impression de vivre dans une grande prison”, a déclaré la source de World Watch Monitor.

Il y a environ 20 millions de musulmans en Chine et près de 100 millions de chrétiens la plupart d’entre eux appartenant aux groupes ethniques Hui et Ouïghour.

Parmi les chrétiens, seuls quelques milliers sont d’origine musulmane et la majorité d’entre eux vivent dans la province reculée du Xinjiang. Pour eux, choisir le christianisme a un prix élevé, car ils peuvent non seulement subir la pression des autorités mais se retrouve aussi isolé en raison de la discrimination de leurs familles et communautés.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.