Chrétiens du Kirghizistan

Pourquoi l’église de Kajisay a-t-elle été incendiée ?

  | 

Les chrétiens membres de l’église de Kajisay au Kirghizistan ont leurs idées sur les raisons qui ont conduit à l’incendie qui a ravagé le bâtiment où ils se réunissaient. Selon eux, c’est notamment l’opposition des musulmans à l’enterrement d’un homme chrétien dans un cimetière appartenant à l’État qui aurait conduit à cet acte criminel dans la nuit du 2 janvier dernier. Mais pas seulement !

Quelques temps avant l’incendie qui a ravagé l’église de Kajisay au Kirghizistan, un imam local entraîné une foule a bloquer l’enterrement d’un chrétien dans le cimetière appartenant à l’État de Barskoon. Cet homme a finalement été enterré dans le cimetière de Kajisay, utilisé par les chrétiens locaux. Les autorités n’ont pris aucune mesure contre les opposants et nient qu’il y ait eu une “discorde religieuse” à ce propos rapporte l’agence de presse régionale Forum 18.

Outre la haine des musulmans envers les chrétiens sur ce sujet qui aurait pu conduire, selon les croyants de l’église de Kijisay à mettre le feu au bâtiment, les chrétiens de Kajisay ont signalé que des heures avant l’incendie, trois hommes s’étaient approchés de femmes âgées entrant dans l’église, en déclarant qu’elles seraient maudites et auraient des problèmes parce qu’elles allaient à l’église.

Les chrétiens ont également affirmé que le capitaine Tabaldiyev avait suggéré l’hypothèse selon laquelle l’église aurait pu être détruite par le feu par des gens qui n’aimaient qu’elle soit construite “dans l’environnement musulman”.

Les membres de l’Église ont vivement critiqué l’enquête de la police, affirmant que «les policiers ont passé plus de temps à poser des questions sur les membres de l’église et sur la façon dont elle était financée que de chercher des criminels».

Malgré un bâtiment ravagé par les flammes, les chrétiens continuent à se rassembler dans ce bâtiment. Ils avaient été encouragés par Dieu au moment du drame par le fait qu’une grosse Bible était restée intacte alors que le reste autour avait brûlé.

“Nos frères continuent à se rassembler dans le bâtiment de l’église. Nous sommes en train de restaurer et de réformer l’église, et nous continuerons nos services, malgré les adversités”, ont déclaré les croyants en Jésus-Christ à Forum 18.

Les chrétiens de Kajisay disent que la liberté religieuse a été violée depuis 2010 au Kirghizistan par des “menaces et des attaques violentes, l’intimidation de personnes à la maison et au travail, les obstacles aux enterrements [chrétiens] conformément à leurs propres rites et cérémonies. »

L’église de Kajisay avait également été attaquée deux fois auparavant. En 2015, le toit avait été endommagé et avait dû être remplacé, et en 2013, les fenêtres ont été brisées.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.