Chrétiens d'Egypte

Persécution des chrétiens en Égypte

  | 

Les chrétiens d’Egypte sont persécutés par les extrémistes musulmans qui les considèrent comme des «apostats de l’islam». L’Aide aux Eglises dans le Monde fournit une aide juridique à cette communauté chrétienne fragile.

En Egypte, où vit la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient avec près dix millions de fidèles, les chrétiens d’arrière-plan musulman doivent faire face à l’énorme pression de la part des extrémistes musulmans pour qu’ils reviennent à l’islam.

Les femmes chrétiennes souffrent d’abus et de discrimination dans leur vie quotidienne et dans l’espace public. Elles sont traumatisées par les prêches des imams qui les dépeignent d’une manière négative.

Une cinquantaine de morts en trois mois

Entre avril et mai 2017, 55 chrétiens ont été tués en Egypte. Le
9 avril dernier, l’explosion d’un kamikaze qui s’était glissé parmi les chrétiens rassemblés dans la cathédrale de Tanta a fait 25 morts et 78 blessés. Un mois et demi plus tard, 30 chrétiens qui partaient célébrer l’Ascension dans un monastère de la région de Minya ont été tués et 23 autres blessés dans une attaque menée par dix hommes armés.

Une ONG soutient les «apostats de l’islam»

L’Aide aux Eglises dans le Monde fournit une aide juridique pour les chrétiens d’Egypte considérés comme des «apostats de l’islam». Un avocat qui s’occupe discrètement et habilement de différents cas de persécutions antichrétiennes en Egypte s’est confié à AEM pour dénoncer « la tyrannie des forces de sécurité » envers les chrétiens d’origine musulmane.

« Beaucoup de ces chrétiens issus de milieux islamiques se connaissent et ne font confiance qu’à quelques personnes. Les risques sont trop importants, les expériences faites trop négatives. »

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.