Chrétiens du Népal

Des chrétiens signent une pétition contre la loi anti-conversion au Népal

  | 

Des chrétiens viennent de signer une pétition pour demander le retrait de la loi anti-conversion au Népal. Ce projet inscrit dans le code pénal, promulgué en octobre 2017 par Bidhya Dev Bhandari, le président de ce pays, rend la conversion religieuse illégale et passible de cinq ans de prison ainsi que d’une amende de 50 000 roupies.

En 2015, le Népal changeait sa constitution pour devenir une nation laïque avec la liberté de religion. En octobre 2017, pourtant, le président promulgue la loi anti-conversion, une loi interdisant techniquement à toute personne de partager sa foi ou de se convertir à une foi différente a révélé Mission Network News sur son site internet.

La liberté de religion au Népal était pourtant déjà restreinte par l’article 26 de la Constitution de 2015 où il est stipulé :

« Nul ne peut, dans l’exercice du droit conféré par le présent article, faire ou faire commettre un acte qui pourrait être contraire à la santé publique, à la décence et à la moralité ou violer la paix publique, ou convertir à une autre religion. Tout autre acte ou comportement pouvant mettre en danger la religion d’autrui et un tel acte est punissable par la loi. « 

Selon certains experts, la réaction défavorable de l’Inde à la décision du Népal de devenir une nation laïque a sûrement joué un rôle dans l’adoption de sa loi anti-conversion. L’Inde, un pays dans lequel beaucoup d’États ont voté des lois anti-conversions, menaçait en effet de bloquer l’entrée de certaines fournitures, et notamment le pétrole, alors que la voie principale d’approvisionnement et de commerce du Népal, passe par là.

Face à la promulgation de la loi anti-conversion, de nombreux chrétiens au Népal ont signé une pétition exhortant le gouvernement à la supprimer, mais il n’y a pas encore eu de mot sur la façon dont la pétition est reçue. Le pasteur Chhatri *, pasteur au Népal, explique :

« Cette décision prise par le gouvernement a suscité un grand découragement et a provoqué la peur dans la vie des chrétiens. Mais, nous chrétiens leaders [et] familles, nous encourageons notre peuple à s’adapter à toute situation et à continuer à partager le Christ et à continuer à nous encourager les uns les autres et à nous soutenir les uns les autres. »

Malgré la mise en place de la loi, le gouvernement n’a pas fait beaucoup d’efforts pour l’appliquer. Chhatri explique que cela pourrait être parce que le gouvernement est simplement concentré sur d’autres choses. Pourtant, de nombreux chrétiens au Népal ont saisi cette opportunité pour continuer à partager le Christ, à équiper le peuple de Dieu et à implanter des églises.

Le Népal a l’une des Églises les plus dynamiques au monde. Mais, au fur et à mesure que l’Église grandit, elle manque de dirigeants. L’Église au Népal est actuellement en pleine crise de leadership parce qu’il n’y a pas assez de dirigeants pour le nombre de personnes qui se tournent vers le Christ dans le pays. Chhatri partage que certains pasteurs se sont engagés à voir le nombre de dirigeants d’église doubler dans leur vie.

«À mesure que l’Église grandit, les groupes fanatiques hindous nous défient et nous menacent. En outre, certains groupes font augmenter les enchères pour supprimer les chrétiens. Mais les chrétiens ne s’en préoccupent pas, ils continuent à suivre l’appel de Dieu … avec passion ils sont engagés pour accomplir la vision qui vient de Dieu. « 

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.