Chrétiens persécutés

Une journée de la liberté religieuse décrétée par Donald Trump

  | 

Les chrétiens évangéliques américains saluent la décision prise par Donald Trump qui a décrété que le 16 Janvier sera désormais une « Journée de la liberté religieuse » aux Etats-Unis.

Les chrétiens évangéliques, qui représentent 25 % de la population américaine, ont unanimement félicité le président Donald Trump pour avoir décrété une nouvelle « Journée de la liberté religieuse » aux Etats-Uis.

« La décision du président Trump vise à démontrer une solidarité agissante avec les chrétiens persécutés pour leur foi », a réagi Nate Lance, responsable de l’ONG chrétienne International Christian Concern (ICC).

David Curry, président de l’organisation chrétienne Portes Ouvertes aux Etes-Unis, a également salué la décision de Donald Trump, rappelant que « les chrétiens de certains pays n’ont pas les mêmes libertés que ceux des Etats-Unis».

Le président de Portes Ouvertes est mieux placé pour parler des chrétiens persécutés. Un rapport de l’ONG chrétienne qu’il dirige montre que le nationalisme religieux, avec son intolérance envers les chrétiens, est de retour en force dans plusieurs pays où l’islam, l’hindouisme, le communisme et le bouddhisme sont identifiés comme religions d’État et les chrétiens en paient souvent le prix.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.