Chrétiens

Des chrétiens chinois sans lieu de rassemblement à l’aube du Nouvel An

Chrétiens Chrétiens de Chine
  • Jan 15
  • 0

Les autorités du nord-ouest du Xinjiang en Chine ont interdit et mis sous scellé une église le 31 décembre, laissant plus de 100 chrétiens sans lieu de rassemblement. Moins d’une semaine auparavant, leur pasteur avait été interrogé pendant près de 10 heures.

L’église Qingshuihe à Yining au Xinjiang avait été plusieurs fois menacée de fermeture, mais sans que cela ne soit suivi d’effets. Aussi les membres de cette assemblée chrétienne ont été surpris de constater, le 31 décembre, que leur lieu de culte était interdit d’accès et avait été mis sous scellé.

Selon ChinaAid qui rapporte cet évènement, le personnel du gouvernement a interdit aux membres du Parti Communiste d’y entrer, en affirmant que la centaine de chrétiens qui s’y sont rencontrés ont tenu des activités religieuses dans un lieu non enregistré. Ils ont alors été forcés à se réunir dans des résidences privées.

Lou Yuanqi, le pasteur de l’église, a déclaré qu’il envisageait de négocier avec les autorités dans l’espoir de récupérer leur église.

À Noël, les bureaux locaux de la sécurité publique et des affaires religieuses ont perquisitionné la maison de Lou et l’ont emmené au poste de police a déclaré ChinaAid. Ils l’ont interrogé pendant 10 heures, accusant l’église de se réunir la veille de Noël et disant qu’ils avaient été informés qu’il y avait trop de monde à l’église. Finalement, ils l’ont libéré à 22 heures le même jour.

Pendant des années, la police a restreint les voyages de Lou, le contraignant même à signer un document pour voyager à l’extérieur de la région à la mi-février.

L’église, cependant, a persévéré malgré la persécution des autorités avant de se réunir finalement dans une église non enregistrée. Dans le passé, ils avaient été soumis à des contrôles réguliers de la police et à des demandes de cesser toute activité religieuse dans leur église.

A propos de l’auteur

Aimez le Journal Chrétien !