Chrétiens du Népal

3 chrétiens népalais arrêtés en Inde alors qu’ils partageaient l’Évangile

  | 

Trois chrétiens népalais ont été arrêtés mercredi dernier et emprisonnés pour avoir partagé l’Évangile avec les habitants de la ville de Shahjahanpur, une ville située dans l’État de l’Uttar Pradesh en Inde.

Indra Bahadur Tamad, Shukra Rai et Mekh Bahadur, trois chrétiens népalais, seraient arrivés dimanche dans la ville de Shahjahanpur où ils avaient loué une maison dans l’hôtel de ville rapporte The Times of India.

Comptant rester dans cet Etat indien un certain temps, c’est alors qu’ils distribuaient des livres liés au christianisme et qu’ils s’adressaient à une foule dans la région de Tareen Bahadurganj qu’ils se seraient disputés avec Ravi Prakash Dikshit et Vimal Pandey sur une plainte déposée contre eux.

Les plaignants avaient alors allégué que les trois hommes avaient utilisé un langage répréhensible pour décrire les dieux hindous. Le mercredi de leur arrestation, ils ont été accusés de répandre le christianisme parmi les résidents locaux et mis en prison en vertu de l’article 295A du CPI qui déclare tout acte délibéré et malveillant destiné à outrager les sentiments religieux de toute classe en insultant sa religion ou ses croyances religieuses comme répréhensible et punissable par la loi.

«Tous les trois sont innocents et ne partageaient que les enseignements de la Bible : un groupe de chrétiens vient ici chaque année et fait la même chose, mais un tel incident n’est jamais arrivé auparavant, ils n’ont jamais prononcé un mot contre un dieu ou une déesse», a déclaré un habitant de la mairie à The Times of India qui vit près de leur maison louée mais ne souhaitait pas être nommé.

L’inspecteur DC Sharma SHO du poste de police de Sadar Bazar, où la plainte (FIR) a été classée, a déclaré :

“Nous avons mis en détention les trois résidents népalais qui seraient liés au Conseil œcuménique des Églises et qui feraient la promotion du christianisme.”

Rajendra Saluja, responsable de l’unité de renseignement locale à Shahjahanpur, a déclaré :

“Comme les Népalais n’ont pas besoin de passeport et de visa pour entrer en Inde, ils peuvent être arrêtés comme n’importe quel ressortissant indien. Les autorités sont tenues d’informer le haut-commissariat du Népal jusqu’à présent, nous n’avons aucune preuve crédible contre eux, la police n’a trouvé que du texte religieux.”

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.