X

Une grande église détruite à coups de bulldozers en Chine

Une grande église de la ville de Linfen, dans la province de Shanxi en Chine a été récemment totalement détruite par des dizaines de policiers et des responsables locaux venus les soutenir. A coups de grues et de bulldozers, et malgré les chrétiens qui essayaient de stopper cette démolition, le bâtiment a été totalement rasé.

Selon des témoins au service cantonal de Radio Free Asia (RFA), la démolition s’est déroulée mardi dernier. Pendant que des grues et des bulldozers réduisaient la grande église de Linfen en un amas de poussière, des dizaines de fonctionnaires de police sécurisaient la zone pour interdire à quiconque de s’approcher, notamment les fidèles qui priaient dans ce bâtiment.

Un membre de la Golden Lampstand Church, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a déclaré que la démolition avait été effectuée par « une équipe anti-émeute assez grande ».

Lorsqu’on lui a demandé si les membres de cette église avaient été battus par la police, le témoin a répondu par la négative. Il a cependant rajouté rapidement après : « Je suis en résidence surveillée maintenant » avant de raccrocher.

Par ailleurs, les efforts de RFA pour atteindre ce membre d’église par téléphone n’ont reçu aucune réponse. Les appels au gouvernement de la ville de Linfen n’ont également été suivis d’aucun résultat.

Ren Quanniu, un avocat qui travaille fréquemment sur des cas de répression religieuse, a déclaré à RFA que les églises ont souvent été démolies en Chine que les membres puissent avoir un moyen de demander réparation.

« Ce n’est pas seulement une question de démolition, mais il y a aussi un certain nombre de problèmes politiques et religieux. Il est très difficile pour les croyants de cette église de résoudre ce conflit par la loi « , a-t-il encore expliqué à RFA.

La question des croyances religieuses étant une question sensible en Chine, traiter un cas de démolition d’église ne peut pas s’appuyer sur la loi en passant par les formalités habituelles utilisées en cas de démolition a encore ajouté l’avocat.

ChinaAid a déclaré que l’église Golden Lampstand est soumise aux pression du gouvernement depuis sa construction en 2009.

« La Chine a réprimé à plusieurs reprises les églises de maison, qui sont des églises qui refusent de s’enregistrer, souvent pour se soustraire au contrôle du gouvernement. Les autorités désapprouvent de tels choix, et certains des dirigeants du Golden Lampstand Church ont été emprisonnés pendant un à sept ans, simplement pour avoir servi dans leur église « , a indiqué ChinaAid dans un communiqué mardi.

ChinaAid a déclaré que le 13 septembre 2009, les membres de l’église qui dormaient sur le chantier ont été battus par près de 400 fonctionnaires.

Après l’incident de 2009, le pasteur Yang Xuan a passé trois ans et demi en prison et sa femme Yang Caizhen a été condamnée à deux ans de camp de rééducation a encore indiqué ChinaAid.

La liberté de culte a été sévèrement restreinte l’année dernière en Chine, où les autorités « ont physiquement abusé, détenu, arrêté, torturé, condamné à la prison ou harcelé des adhérents de groupes religieux enregistrés ou non », a déclaré dans son rapport annuel le département d’État américain.

Dans son rapport sur les tendances de la persécution des chrétiens en 2018, Release International a également pointé le fait que la Chine est l’un des pays du monde particulièrement concerné par la persécution des chrétiens.

Isabelle Goepp :Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.