X

Persécution des chrétiens d’Ouganda

La persécution des chrétiens s’intensifie fortement en Ouganda, où des islamistes sèment la terreur depuis une décennie.

Le monde occidental connaît bien les martyrs de l’Ouganda, qui forment un groupe de 45 chrétiens catholiques et anglicans tués entre novembre 1885 et janvier 1887. Ce que les médias ne disent pas c’est que la persécution des chrétiens n’a jamais cessé en Ouganda.

L’Ouganda compte 85% de chrétiens pour 12% de musulmans. Sous la présidence d’Idi Amin Dada Oumee (1971 à 1979) les chrétiens étaient fortement persécutés et la minorité musulmane favorisée. A cette époque, beaucoup d’habitants de la région de Mbale se sont convertis à l’islam pour éviter la persécution.

Ce pays à majorité chrétienne reste le théâtre de persécutions venant de l’extrémisme islamique, qui s’est diffusé dans l’Est du pays. Les musulmans sont concentrés dans certaines régions telles que Kampala, Kasese, Mbale, Iganga, Jinja, Bwera et Yumbe. Dans ces régions, où la population est majoritairement musulmane, les chrétiens sont menacés.

Les activités des Forces démocratiques alliées (ADF-Nalu), groupe d’opposition au gouvernement inspiré de l’islam politique, et des Tablighis (apôtres de l’islam) continuent de répandre une interprétation radicale de l’islam.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont particulièrement visés et peuvent être confrontés à des formes violentes de persécution : expulsions, harcèlement, attaques physiques, meurtres.

Aloys Evina, pasteur protestant :Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.