X

Des chrétiens persécutés au Maroc

Au Maroc, les chrétiens souffrent de la persécution de la part de l’État. Ils n’ont pas le droit de se réunir pour le culte.

Bien que le Maroc soit considéré comme un pays plutôt tolérant, les chrétiens souffrent de la persécution de la part de l’État et de la société au sens large.

En plus de restrictions légales prévues dans l’article 220 du code pénal criminalisant le fait «d’ébranler la foi d’un musulman» et de l’influence de certains musulmans radicaux, les chrétiens marocains doivent rester discrets.

Les 8 000 chrétiens du Maroc sont confrontés à de fortes pressions de la part de leur famille ou de leur communauté dans les zones rurales (refus de la garde des enfants, du droit à l’héritage, de la possibilité de se marier ou d’être enterré selon les rites chrétiens).

On note cependant que le Conseil supérieur des oulémas a estimé que l’apostasie n’est plus passible de peine de mort.

Aloys Evina, pasteur protestant :Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.