Chrétiens

Tendances de la persécution des chrétiens

  | 

La persécution des chrétiens a augmenté cette année dans le monde. Le nationalisme religieux, avec son intolérance envers les minorités, semble être de retour en force autour du globe, d’abord en Asie (Inde, Myanmar, Népal, Chine, Laos…) mais aussi en Turquie et ailleurs. Hindouisme, bouddhisme, communisme et/ou confucianisme, et bien sûr l’islam, sont identi és comme religions d’État et les chrétiens en paient souvent le prix. La défaite militaire du «califat» du groupe l’État Islamique au Moyen-Orient, qui voulait lui imposer une sorte d’ «internationalisme religieux», n’a pas provoqué une amélioration réelle pour les minorités chrétiennes dans la région et cette vision continue à être exportée autour du monde. D’ailleurs, dans des pays comme l’Arabie Saoudite, le nationalisme religieux reste de rigueur.

1. Le des groupes extrémistes ne signifie pas le recul de la persécution

Chaque vague d’extrémisme islamique tend à laisser la société encore plus radicalisée. Les persécuteurs peuvent agir avec encore plus d’impunité.

En Irak, la défaite du groupe État Islamique n’a pas fait baisser la persécution. L’Irak fait encore partie des pays en persécution extrême (8ème place dans le classement). Dans tout le pays, des discours de haine sont diffusés contre les chrétiens au sein des mosquées radicalisées.
ƒ
Au Nord-Nigéria, le groupe Boko Haram est affaibli mais les chrétiens sont tou- jours confrontés à de fortes violences commises par les éleveurs peuls de la Ceinture centrale du pays. Ainsi le Nigéria est le 2ème pays où les chrétiens subissent le plus de violence (persécution marteau) après le Pakistan.
ƒ
En Tanzanie, le recul du groupe extrémiste «Uamsho» entraîne une baisse de la violence mais la pression quotidienne connue par les chrétiens, notamment sur l’île de Zanzibar, est toujours forte.

2. Le nationalisme religieux s’installe et se durcit en Asie du Sud-Est

C’est une tendance qui se con rme, avec la complicité des États qui privilégient une religion par rapport aux autres.
ƒ
L’Inde fait partie des pays qui connaissent les plus fortes hausses de persécution. Le pays continue sa montée dans l’index (index 2016 : 17ème place, index 2017 : 15ème place, index 2018 : 11ème place). Les extrémistes hindous agissent en toute impunité.
ƒ
Le Népal entre directement en 25ème place du classement. Les extrémistes hindous exercent une très forte pression sur les chrétiens et n’hésitent pas à recourir à la vio- lence. Le pays se trouvait déjà à la porte du classement de l’index 2017.
ƒ
Les pays bouddhistes ne sont pas épargnés, avec la mise en place d’une persécution pas si “paisible”. Au Myanmar (Birmanie), Laos, Bhoutan et Sri Lanka, la persécution augmente.

3. L’Afrique reste le continent le plus violent pour les chrétiens

C’est en Afrique que le taux de chrétiens gravement persécutés est le plus élevé : on compte 608 millions de chrétiens. Parmi eux, 81 millions, soit 1 chrétien sur 8, est gravement persécuté.
ƒ
Huit des 10 premiers pays où les chrétiens sont le plus tués pour leur croyance sont si- tués sur le continent africain : Nigéria, Congo (Rép. Dém.), Égypte, Cameroun, Kenya, Somalie et Libye. 2 436 chrétiens y ont été assassinés sur la période d’étude de l’index.
ƒ
La moitié des 10 premiers pays qui connaissent le plus de persécution violente (persécution marteau) sont également situés sur le continent africain : Nigéria, Centrafrique, Égypte, Soudan, Somalie. C’est encore en Afrique que se trouvent les pays où l’on dénombre le plus de chrétiens déplacés.
ƒ Le Nigéria reste le pays (depuis 4 ans) où l’on tue le plus de chrétiens à cause de leur croyance avec 2000 meurtres comptés pour l’index 2018. C’était déjà le cas pour l’index 2017 (695), l’index 2016 (4028), l’index 2015 (2484).

4. La persécution continue à augmenter

Pour la 5ème année d’af lée, on constate une hausse de la persécution envers les chrétiens.
ƒ
La persécution augmente cette année d’1,13 % par rapport à l’année dernière. Depuis 2014 on constate une augmentation constante de la moyenne des points de persécution.
ƒ
On dénombre au moins 3066 chrétiens tués pour des raisons liées à leur croyance contre 1 207 comptés pour l’index 2017. Cela représente une augmentation de 154 % par rapport à l’année précédente.
ƒ
La persécution violente est en augmentation de 2,22 % par rapport à l’année dernière.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.