Actualité chrétienne

Index mondial de persécution des chrétiens 2018

Actualité chrétienne
  • Jan 09
  • 0

Aujourd’hui dans le monde, des centaines de millions de chrétiens sont persécutés dans un déni de leurs droits et libertés les plus fondamentaux, selon l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2018.

L’Index mondial de persécution des chrétiens 2018 publié par le réseau international Portes Ouvertes (Open Doors) ce mercredi 10 janvier présente les 50 pays les plus répressifs à l’encontre des chrétiens. Parmi les 2,48 milliards de chrétiens qu’on dénombre dans le monde, 215 millions (soit 1 chrétien sur 12) seraient persécutés.

L’index ne se contente pas de présenter les dans lesquels les chrétiens sont le plus persécutés à cause de leur foi. Il permet aussi de mieux connaître le contexte et l’intensité des discriminations subies par les chrétiens à travers le monde.

Ce classement prend en compte les deux formes principales de persécution des chrétiens: d’un côté, la persécution marteau (violence physique et matérielle) et de l’autre côté, la persécution étau (violence d’oppression au quotidien) englobant les persécutions personnelles, les persécutions familiales, constitutionnelles, ecclésiales, sociales et les violences physiques.

La persécution de type marteau est la persécution violente contre les chrétiens, par opposition à la persécution dite étau. Crédit: Portes Ouverte

Environ 215 millions de chrétiens sont gravement persécutés dans les 50 pays de l’Index mondial de persécution des Chrétiens 2018. Deux pays africains (la Somalie et le Soudan) figurent parmi les cinq premiers pays du classement.

L’islamisme demeure la principale cause de persécution des chrétiens dans le monde, mais la montée des nationalismes religieux ou idéologiques dans plusieurs pays constitue désormais une sérieuse menace.

La Corée du Nord occupe toujours le premier rang des pays les plus répressifs à l’encontre des chrétiens. Les Nord-coréens subissent la surveillance absolue de l’État. Dans ce contexte, il devient quasiment impossible aux chrétiens d’échapper aux camps d’internement ou encore à la torture. Malgré les menaces qui pèsent sur eux, 300 000 chrétiens servent Dieu dans une Église souterraine en Corée du Nord.

En Afghanistan, où 21 chrétiens locaux ont été tués dernièrement, la pression exercée sur la communauté chrétienne est très forte. Ce pays occupe la deuxième place du classement.

La Somalie, premier pays africain classé, occupe la troisième place de l’Index de persécution 2018, tout juste devant le Soudan. Les Somaliens qui se convertissent au christianisme sont considérés comme des traîtres par la communauté musulmane. L’an dernier, 23 chrétiens somaliens ont été tués dans ce pays.

Le Soudan, qui occupe le quatrième rang de l’index, a été particulièrement critiqué pour la destruction de 27 églises en 2017. D’autres églises ainsi que des écoles chrétiennes ont été expropriées. Le gouvernement islamique du Soudan considère l’islam comme la religion du pays. Aucun espace de liberté n’est laissé aux chrétiens.

Le Pakistan, qui occupe le cinquième rang de l’index, est le pays le plus dangereux pour les chrétiens, qui doivent vivre sous la menace de la loi anti-blasphème. Au moins 168 églises ont été ciblées par des attaques au Pakistan en 2017.

Alors que la condition des chrétiens reste critique aux Comores, ce pays est retiré de la liste des cinquante pays où les chrétiens sont le plus persécutés au monde, au même titre que la Tanzanie, où Portes Ouvertes a constaté que la situation des chrétiens s’est améliorée en 2017.

Notons aussi que l’Azerbaïdjan et le Népal font leur entrée dans l’Index mondial de persécution des chrétiens.

A propos de l’auteur

Aimez le Journal Chrétien !