Chrétiens du Tadjikistan

La persécution peu connue des chrétiens d’Asie Centrale

Chrétiens du Tadjikistan
  • Jan 08
  • 0

Peu de nouvelles filtrent sur les chrétiens des pays d’Asie Centrale comme le Kazakhstan, le Tadjikistan, le Kirghizistan ou encore l’Ouzbékistan. Certaines organisations, comme Release International, qui travaille sur le terrain avec des partenaires locaux rapportent pourtant les persécutions subies par les croyants en Jésus-Christ dans cette région du monde.

Qu’il s’agisse du Kirghizistan où des extrémistes musulmans viennent d’incendier une église en représailles à des campagnes de sensibilisation au christianisme après avoir, par ailleurs, exercés certaines pressions auprès des chrétiens, ou en Ouzbékistan, où les chrétiens sont obligés de se réunir en secret sous peine d’être arrêtés et emprisonnés, les chrétiens de l’Asie Centrale souffrent.

Et ce ne sont pas les lois de leurs pays respectifs qui peuvent apporter du soulagement… bien au contraire.

Au Kirghizistan, par exemple, des règlements adoptés récemment interdisent strictement toute sorte de travail missionnaire. Dans cette région du monde, les extrémistes musulmans vont jusqu’à déterrer les corps de chrétiens convertis d’origine musulmane qui avaient été enterrés dans des cimetières des croyants de l’islam. Une femme chrétienne a ainsi été réenterrée à trois reprises.

Les chrétiens des autres pays voisins d’Asie Centrale ne sont pas mieux traités mais sont également confrontés à la persécution.

Paul de l’opération Mark, un partenaire de Release International explique ainsi qu’: «Au Kazakhstan, les églises non enregistrées ne sont pas autorisées à se rassembler. Au Tadjikistan, les parents chrétiens n’ont pas le droit d’emmener leurs propres enfants à l’église et au Turkménistan de nombreux chrétiens ont été arrêtés et battus, interrogés et menacés. La Bible et le Nouveau Testament ont aussi été confisqués.”

«Mais la situation la plus difficile pour les chrétiens est en Ouzbékistan et dans sa république autonome du Karakalpakstan : tout rassemblement est illégal et, dans certains endroits, la seule façon de se réunir en petit groupe est de conduire en ville en voiture.”

Face à la persécution que vivent les chrétiens de ces pays, un directeur général de publication, Paul Robinson, a appelé les chrétiens à prier  :

“S’il vous plaît priez pour notre famille chrétienne en Asie centrale. La plupart des chrétiens sont incapables de mener une vie ordinaire, ils peuvent être arrêtés pour avoir lu la Bible dans un lieu public comme un bus ou un train, ou pour avoir parlé de Jésus à d’autres personnes.”

Il a enchaîné en disant :

“Souvent, les maisons des croyants locaux peuvent être fouillées et leurs biens confisqués par la police. Les activités chrétiennes quotidiennes, comme prier ensemble ou faire une étude biblique, peuvent être considérées comme ‘illégales’.”

A propos de l’auteur

Aimez le Journal Chrétien !