X

Une Bible trouvée intacte dans l’incendie d’une église au Kirghizistan

Dans l’incendie qui a ravagé en ce début d’année 2018 une grande partie de l’église de Kajisay au Kirghizistan, le seul objet qui n’a pas été touché par les flammes est la grosse Bible qui se situait sur l’autel. Pour les chrétiens, c’est un signe et un encouragement de Dieu à rester fermes dans la foi.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’incendie serait bien d’origine criminelle. Le 3 janvier au petit matin, alors que le bâtiment était vide, énonce les rapports des enquêteurs, des extrémistes musulmans ont arrosé l’église de pétrole et jeté des cocktails Molotov contre l’église avant de l’incendier en représailles pour une série de réunions de sensibilisation à la foi chrétienne.

L’incendie a causé d’importants dégâts, mais, alors que le feu se propageait à l’intérieur, embrasant tout sur son passage, les bancs et le tissu de l’autel, les flammes se sont éteintes juste avant d’atteindre la Bible qui était restée ouverte a rapporté Release International.

Les pompiers qui sont arrivés à 1h30 du matin se sont battus pour maîtriser les flammes. Dans le bâtiment noirci par la fumée, ils ont trouvé plusieurs bouteilles pleines d’essence qui ne s’étaient pas allumées. Personne n’a été blessé.

Ce que les chrétiens de l’église baptiste de Kajisay voient comme un signe de Dieu pour continuer et refuser de se décourager est le fait que parmi les flammes, la Bible qui se trouvait sur l’autel est restée la seule intacte.

“C’est un signe incroyable”, a déclaré Paul, de l’Opération Mark, un partenaire de Release International au Kirghizistan.

“Cela s’était déjà produit une fois quand les communistes ont mis le feu à une église pentecôtiste pendant la nuit, la Bible et ce bâtiment ont aussi survécu, et il ne fait aucun doute que l’église du Kirghizstan survivra – et continuera à prêcher l’Évangile.”

L’Église évangélique chrétienne baptiste a été active dans l’organisation d’événements de sensibilisation, qui, selon les observateurs, pourraient avoir provoqué l’attaque. Les églises du Kirghizistan ont été confrontées à une opposition et à une hostilité croissantes, mais c’est la première fois que les choses vont aussi loin.

Des images de l’attaque ont été distribuées à d’autres églises de la région et présentées à leurs services. Les membres de l’église ont déjà commencé la réparer et ont déclaré qu’ils resteront et ne se laisseront pas dissuader. La police continue à enquêter.

“La persécution est toujours partout”, dit Paul de l’Opération Mark, “et la situation au Kirghizistan empire chaque année.”

Isabelle Goepp :Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.