Chrétiens de Mauritanie

Persécution des chrétiens en Mauritanie

  | 

La Mauritanie fait partie des 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés au monde. Ce pays musulman occupe la quarante-septième position de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens de l’organisation Portes Ouvertes.

La Mauritanie est une République islamique. Aucune liberté religieuse n’est garantie dans ce pays musulman, ce qui rend la foi chrétienne illégale et la conversion au christianisme passible de mort.

La persécution en hausse depuis 2009

La situation des chrétiens en Mauritanie s’est détériorée en 2009. Le 23 juin, le travailleur humanitaire chrétien Christopher Leggett, 39 ans, a été assassiné à Nouakchott. Me meurtre de ce professeur d’informatique et de langues a été revendiqué par Al-Qaeda au Maghreb (AQIM), l’accusant de « prosélytisme ». Son épouse Jackie Leggett est retournée dans le Tennessee aux Etats-Unis avec leurs quatre enfants

En juillet, 35 chrétiens d’origine musulmane ont été arrêtés et torturés par la police mauritanienne.

En août, un groupe de 150 chrétiens originaires des pays d’Afrique sub-saharienne ont été interpelés pour avoir organisé des réunions de prière et d’étude de la Bible dans leur propre église.

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz a été élu président de la République islamique de Mauritanie le 5 août 2009. En décembre 2010 à l’Assemblée nationale, des députés islamistes ont mis en cause l’attitude du gouvernement à l’égard des chrétiens et des organisations chrétiennes, ce qui a eu pour conséquence d’accroître la surveillance des activités chrétiennes en Mauritanie.

En juillet 2011, le Conseil des imams Mauritaniens a demandé au gouvernement d’interdire l’apostasie manifeste et le prosélytisme.

Actuellement, les chrétiens souffrent principalement de l’extrémisme islamique et de la montée en puissance des militants salafistes en Mauritanie. Au quotidien ils endurent toutes sortes de pressions.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont particulièrement persécutés. Si leur conversion devient publique, ils peuvent perdre leur statut social et leur nationalité.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.