Actualité chrétienne

Une mère chrétienne empoisonnée par ses voisins le matin de Noël

  | 

Une mère chrétienne ougandaise de cinq enfants a été surprise de voir ses voisins musulmans lui offrir des cadeaux le matin de Noël. Une bien mauvaise surprise l’attendait…

Nafamba Bongo Madina, une mère chrétienne dont les enfants sont âgés de 5 à 14 ans a été agréablement surprise de voir sa voisine, Taaka Hajira et un autre voisin musulman du village de Gavaza, dans le district de Budaka en Ouganda, venir lui rendre visite le matin de Noël pour leur offrir des cadeaux.

Parmi les marchandises reçues figuraient du sucre, du sel, du savon, des boîtes d’allumettes et de l’huile. Après avoir remercié ses voisins, alors que l’heure du déjeuner approchait, Madina commença à préparer un repas avec l’huile qu’elle avait reçue, rapporte Morning Star News.

Avant de servir le déjeuner aux membres de la famille, y compris un beau-frère, elle a d’abord goûté à la nourriture. Quelques minutes après seulement, elle a commencé à vomir.

“Quand elle a commencé à crier et vomissait continuellement, j’ai appelé un taxi et je l’ai emmené au dispensaire de Kabuna, où l’on a découvert qu’elle avait été empoisonnée”, a déclaré le beau-père à Morning Star News.

Madina a été traitée et est ressortie après avoir passé une nuit au centre de santé.

Pour comprendre ce qui s’est passé, les parents de Madina ont emmené l’huile de cuisson au centre pour l’analyser. Les résultats ont montré que l’huile  contenait du poison.

Le 28 décembre, John Guloba, le président du village de Gavaza, a convoqué en urgence une réunion au cours de laquelle il a interrogé Taaka Hajira. Pendant cet interrogatoire, la mère musulmane a avoué  qu’elle avait bien apporté des cadeaux à Madina, y compris de l’huile de cuisson empoisonnée, a déclaré le beau-frère.

Hajira a demandé pardon, déclarant pour sa défense que depuis que la famille de Madina avait quitté l’islam il y a deux ans, le bruit du culte hebdomadaire organisé dans la maison de Madina avec d’autres membres de l’église l’avait dérangé, elle et d’autres voisins musulmans. La maison de Hajira est à environ 100 mètres de celle de Madina.

Malgré cette tentative d’assassinat, les chefs de village n’ont pris aucune décision juridique.

La police n’a pas non plus été appelée, ceci visant apparemment à empêcher l’escalade des tensions avec la communauté musulmane. La belle-famille a cependant déclaré que les voisins musulmans ont commencé à narguer les enfants de Madina en les qualifiant d’infidèles.

“Je sais que cela vise à provoquer ma famille, avec l’intention de nous faire du mal”, a déclaré Madina.

Le mari de Madina est décédé peu de temps après avoir quitté l’islam et plaçant sa foi en Christ il y a deux ans, la laissant seule avec ses enfants.

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.