X

Des chrétiens nigérians tués à la sortie du culte de Nouvel An

Alors que des chrétiens nigérians quittaient leur église tôt le matin après avoir loué Dieu durant le culte organisé pendant la soirée de Nouvel An, des hommes armés non identifiés ont ouvert le feu au hasard, tuant au moins 16 croyants.

L’attaque s’est produite dans la ville d’Omuku, une ville productrice de pétrole connue pour ses crimes. Depuis l’année dernière, la violence a augmenté, principalement en raison du fait que des militants cherchent à contrôler une plus grande surface de cette partie du Nigeria nommée État de Rivers au sous-sol riche en pétrole.

Dans cette région du Nigeria où les tensions sont importantes en raison de la rivalité de gangs qui s’affrontent pour ces richesses, si le lien n’est pas encore établi entre l’attaque contre l’église et le conflit pétrolier, une chose est sûre, les chrétiens du Nigeria ont souffert violemment de la part de différents groupes en 2017.

Concernant la fusillade proprement dite, selon les témoignages recueillis sur le terrain, les habitants de la ville d’Omuku avaient du mal à distinguer, dans un premier temps, les coups de feu avec les tirs liés aux feux d’artifice.

Tôt le lundi matin, des tireurs ont ouvert le feu au hasard tuant des chrétiens qui quittaient l’église après avoir passé la nuit du 31 décembre au premier janvier en louant Dieu.

Si les rapports sont encore contradictoires quant au nombre exact de victimes, au moins 12 personnes auraient été hospitalisées suite à l’attaque, et 16 seraient décédées.

Le responsable des relations publiques du commandement, le DSP Nnamdi Omoni, a assuré que “le commissaire adjoint de la police chargé de l’opération et d’autres chefs tactiques ont été mobilisés pour rétablir la paix”.

Il a également déclaré que le commissaire de police Ahmed Zaki avait déployé tous les moyens pour s’assurer que les assaillants soient arrêtés et poursuivis.

Isabelle Goepp :Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.