X

Un chrétien persécuté remercie l’Église libre pour son soutien

En cette fin d’année, des frères et sœurs de l’Église persécutée à travers le monde remercient les chrétiens de l’église libre car ils connaissent l’importance et la valeur des prières et des actions qui les soutiennent. C’est le cas d’un frère en Corée du Nord.

A la fin de l’année, nous pouvons nous retourner et exprimer notre reconnaissance à Dieu pour tout ses bienfaits et bénédictions, sa protection, son amour et sa présence.

Être reconnaissant, c’est reconnaître que nous avons besoin de l’autre et que seul nous ne pouvons pas faire grand-chose. Depuis notre naissance, nous avons besoin de l’attention et de l’amour de quelqu’un pour survivre.

Portes Ouvertes rapporte souvent les paroles de nos frères et sœurs de l’Église persécutée à travers le monde. Les nombreux gestes de soutien – lettres aux prisonniers, aux veuves de chrétiens décédés pour leur foi, les actions de formation l’octroi de micro-crédit – les prières, ont été autant de signes qu’ils ne sont pas oubliés.

Un frère nord-coréen, qui représente l’Église persécutée dans son pays,  a exprimé sa gratitude pour l’amour qu’il a reçu de l’Église libre en ces termes :

“Nous, chrétiens de l’Église clandestine de Corée du Nord, sommes si reconnaissants de leur sollicitude et de leur amour. Vous avez vraiment répondu à nos besoins. Nous nous souvenons des mains fidèles et aimantes de ceux qui nous soutiennent, nos frères et sœurs du monde entier. Nous sommes complètement déterminés à suivre la volonté de Dieu et l’appel que nous recevons de Lui “

Portes Ouvertes a également manifesté sa reconnaissance pour leur partenariat, qui a permis aux chrétiens libres de montrer concrètement cet amour aux frères et soeurs qui souffrent à cause de leur foi en Jésus-Christ dans le monde.

Isabelle Goepp :Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.