X

Attentats meurtriers contre les chrétiens du Pakistan

Les chrétiens du Pakistan ont été victimes de plusieurs attentats meurtriers ces quatre dernières années. Le Journal Chrétien revient sur quelques-unes de ces attaques.

La liste des attaques meurtrières contre les chrétiens du Pakistan se rallonge inexorablement. Les dates du 22 septembre 2013, 15 mars 2015, 27 mars 2016 et 17 décembre 2017 correspondent chacune à un dimanche que les chrétiens pakistanais ne pourront jamais oublier : des attaques à la bombe dans une église à Peshawar, dans deux églises à Lahore, dans un parc public à Pâques et dans une église évangélique méthodiste à Quetta, la capitale de la province du Baloutchistan, située près de la frontière avec l’Afghanistan !

La fête de Noël se termine brutalement

« Le 17 décembre 2017, environ 400 personnes ont répondu à l’invitation de l’école du dimanche de la Bethel Memorial Methodist Church pour la célébration de Noël », déclare le pasteur de cette Église méthodiste, Simon Bahir Masih dans une interview accordée au Morning Star News.

Une jeune victime de l’attaque dans une église évangélique méthodiste à Quetta au Pakistan.

L’église se trouve dans une zone de haute sécurité et, suite à une autre attaque, le déploiement de policiers a été encore renforcé. Malgré tout, quatre terroristes ont réussi à pénétrer dans l’enceinte de l’église. Le premier a été abattu lors d’un échange de coups de feu avec la police, deux autres ont pu fuir, mais le quatrième s’est fait exploser à l’entrée de l’église et a entraîné dans la mort plusieurs fidèles qui, pris de panique à cause des coups de feu, s’étaient précipités vers la sortie.

Neuf morts et plusieurs dizaines de blessés

Cet attentat a tué au moins neuf chrétiens et en a blessé plusieurs dizaines. Le pasteur Simon relève l’excellent travail de la police : « Si un seul des kamikazes avait pu pénétrer dans l’église, il y aurait eu bien plus de victimes. » L’intervention immédiate des forces de sécurités a donc empêché un drame encore plus terrible.

Une ONG chrétienne au chevet des victimes

« Je ne peux en aucun cas quitter Quetta », déclare le pasteur Simon lorsque Solidarité Chrétienne Internationale le contacte peu après l’attentat. Il vit depuis dix ans à Quetta avec son épouse enceinte, sa fille (7 ans) et son fils (5 ans). La famille vit dans l’enceinte de l’église, mais pour le pasteur, son sort personnel n’est pas à l’ordre du jour.

« Actuellement, le plus important, ce sont les soins médicaux, dit-il. L’état des blessés est très grave : les hôpitaux de Quetta ne sont pas assez bien équipés pour répondre à leurs besoins. Dix à quinze d’entre eux devraient être transférés dans d’autres hôpitaux pakistanais pour y être soignés. »

Encore avant Noël, Solidarité Chrétienne Internationale a préparé un secours d’urgence de 5000 francs que le pasteur utilise pour aider les blessés et les familles des victimes.

Le Gouvernement soutient les islamistes militants

L’attentat à la bombe contre l’église de Quetta n’est que le dernier événement d’une vague d’attaques terroristes visant souvent les chrétiens. De fausses accusations de blasphèmes servent souvent de motif à ces actions.

Les autorités pakistanaises restent timides pour contrecarrer la violence islamiste. Ainsi, bien que le Pakistan soit un étroit allié des États-Unis, des officiels américains de haut rang n’hésitent pas à critiquer vertement le Pakistan. Le général MacMasters, par exemple, est le Conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump. Il accuse le Pakistan de lutter contre les islamistes militants « seulement de façon sélective » (sic). Selon le portail d’information pakistanais Dawn, le général avait sommé le Gouvernement pakistanais de réduire son soutien aux groupes islamistes militants comme les talibans et le réseau Haqqani déjà en août 2017.

Les attentats les plus meurtriers des cinq dernières années contre les chrétiens

27 mars 2016, Lahore – Le dimanche de Pâques, un attentat est perpétré dans le parc Gulshan-e-Iqbal où se trouvent de nombreux chrétiens. 70 morts et plus de 300 blessés.

15 mars 2015, Lahore – Dans le quartier chrétien de Youhanabad, deux églises sont attaquées (église catholique Saint-Jean et église anglicane du Christ). Treize chrétiens, deux policiers et quatre terroristes morts, plus de 70 blessés.

22 septembre 2013, Peshawar – L’église de Tous-les-Saints est attaquée par deux kamikazes. 127 morts, 250 blessés.

Aloys Evina, pasteur protestant :Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.