X

Premières funérailles chrétiennes organisées dans une famille du Tibet

Sunny, un tibétain qui s’est converti au christianisme avec ses parents a affronté toute sa famille bouddhiste pour que son père, le premier membre de l’église, reçoive des funérailles chrétiennes.

C’était un défi pour l’église d’organiser les premières funérailles chrétiennes au Tibet, mais le fils du défunt, Sunny, a tenu ferme jusqu’au bout.

Sunny et ses parents, tibétains et issus d’une famille bouddhiste en Chine se sont convertis à Jésus il y a quelques temps au christianisme mais le père de Sunny est mort. Étant le premier membre de l’église à mourir, il avait demandé, avant de mourir qu’on organise des funérailles chrétiennes pour lui.

Le responsable chrétien a alors déclaré selon Open Doors qui rapporte ce témoignage :

« J’ai trouvé difficile de faire face à cette situation. »

Selon la culture tibétaine traditionnelle, en effet, lorsqu’un Tibétain meurt, les rites bouddhistes doivent s’appliquer lors de son enterrement car ce moment est important puisqu’il affecte toute la famille. Mais comme le père de Sunny a demandé des funérailles chrétiennes, l’église a accepté de faire ses premières funérailles chrétiennes tibétaines.

Sunny a commencé à servir et à diriger l’église après avoir assisté à une formation biblique coordonnée par Open Doors et s’est engagé de plus en plus dans la vie de la communauté chrétienne. Il a partagé l’Évangile avec son père, qui à son tour a connu la vérité et a donné sa vie à Jésus.

Sunny et son père étaient alors les seuls chrétiens, et aucun de ses frères ou sœurs ne croyait en Jésus. Le jour où le père de Sunny est décédé, la plupart des membres de sa famille sont allés le voir, y compris son oncle le plus âgé et le plus jeune.

Dans de nombreuses familles, ce sont les oncles qui ont le pouvoir de décider des détails de l’enterrement et souhaitaient faire des funérailles dans la tradition tibétaine. Mais Sunny a objecté et a déclaré que lui et son père étaient chrétiens et voulaient avoir des funérailles chrétiennes.

Les oncles étaient réticents à l’idée des funérailles chrétiennes, mais heureusement, ils ont accepté que l’église puisse organiser les funérailles du père de Sunny.

Teresa, sa mère, a admiré le courage de son fils pour avoir résisté à l’opinion de la famille et a déclaré :

«C’était très courageux de sa part de dire ouvertement à sa famille qu’il est chrétien. Ceci est un grand témoignage et un encouragement pour les autres frères et sœurs en Christ. « 

Isabelle Goepp :Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.