X

POUR OU CONTRE L’HOMOSEXUALITE AU SEIN DE L’EGLISE ?

Un jeune-homme musulman pensait au suicide lorsqu'il a rencontré deux chrétiens dans un train qui lui ont donné un Nouveau-Testament. Touché par le message, il décide de suivre Jésus

Comme chrétien et berger, je suis fort gêné de voir l’église analyser la question de l’homosexualité avec de nuance, comme pour justifier cette pratique pourtant proscrite par les saintes écritures. Elle est en flagrante contradiction avec le motif pour lequel Dieu créa la femme.

Genèse 2:18 (Il n’est pas bon que l’homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui).

Primo, si au commencement Dieu avait découvert que l’homme pouvait se contenter de l’intimité avec un autre homme, il n’aurait pas envisagé cette idée de lui faire une aide semblable! L’homme pouvait bien vivre avec un autre homme, mais cela n’a jamais le cas !

Déjà à la création, il créa l’homme et la femme. Donc la femme était dans l’homme, mais l’homme n’en avait aucune satisfaction. C’est pour cette raison que Dieu la matérialisa.

La première mission de l’homme sur terre était donc de cultiver et de garder le jardin d’Eden

(Genèse 2:15 « 15  L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder)

Le plaisir de l’homme à cette époque était juste la garde et la mise en valeur du Jardin d’Eden, aucun autre désir n’est signalé. C’est seulement après avoir endormi l’homme et tirer une côte de ses côtes que l’idée de l’accouplement entre les deux entités voit jour. L’idée du sexe n’intervient qu’en ce moment précis et dans le but ultime de la procréation, donner naissance et se multiplier sur la terre pour la peupler.

(Genèse 2: 23- 24 « 23  Et l’homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme)

 24  C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair).

En bon artisan, Dieu circonscrit le rôle de la femme en la désignant pour porter la grossesse et donner une progéniture.

 (Genèse 3: 16 «  Il dit à la femme: J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi »).

La pratique du sexe  entre l’homme et la femme a été instituée par Dieu comme cela transparaît dans ce passage biblique. Et en aucune fois, il n’est question de relations entre homme-homme, et encore moins femme-femme. Une telle pratique n’est pas de Dieu, elle est l’œuvre du Diable qui cherche à éloigner l’homme de son créateur.

Mais maintenant que certains égarés, en usant de leur droit qu’ils estiment légitimes, prêchent l’idée du mariage ou de l’union entre homme et homme, femme et femme, comment  vont-ils faire pour remplir ce devoir sacré fait à la femme de porter la grossesse, de donner naissance?

Nous savons tous que la constitution biologique et physiologique de l’homme ne peut nullement lui permettre de porter la grossesse! L’homme se permet t-il par ce penchant liberticide alors de corriger son créateur?

Qui peut bien avoir une telle pensée si ce n’est le Diable !

Lévitiques 18:22-24 «  22  Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.

 23  Tu ne coucheras point avec une bête, pour te souiller avec elle. La femme ne s’approchera point d’une bête, pour se prostituer à elle. C’est une confusion.

 24  Ne vous souillez par aucune de ces choses, car c’est par toutes ces choses que se sont souillées les nations que je vais chasser devant vous ».

Le livre de Lévitiques  traite et qualifie la relation entre homme et homme d’abomination! Ceux qui sont pratiquant de telles relations ne peuvent donc plus se réclamer de l’identité chrétienne et encore moins de disciples du Seigneur Jésus car, le disciple fait ce qu’il voit faire par son maître! En conclusion, ils obéissent à un autre dieu et qui n’est pas le dieu créateur du ciel et de la terre.

1 Corinthiens 6: 9-10 proscrit la relation entre homme et homme et exclus les pratiquants de telles relations du droit d’accès au royaume de Dieu.

« 9. Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères,

 10  ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.

 11  Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ, et par l’Esprit de notre Dieu ».

D’où alors, l’église du Seigneur Jésus Christ doit s’interdire de considérer comme chrétiens ceux qui violent cette loi sainte de Dieu, au risque de créer une confusion.

Notre devoir et mission est de continuer à crier et sans ne nous lasser contre ces pratiques sataniques. Quitte aux adeptes de ces pratiques-contre nature  d’avaler eux-mêmes leur propre jugement. Du moins l’église aura fait sa part et ne sera pas tenue pour responsable de leur perdition.

 

Mais nous péchons en commençant à dire: « telle église soutient telle idée!!! » Ça créée la confusion. Ils sont membres de l’église, mais pas de l’église du Seigneur car il y a bien plusieurs églises.

 

 

Catégories Opinion