X

300 jeunes chrétiens chinois s’engagent pour la Mission

Au cours d’une conférence organisée par un mouvement d’églises non enregistrées qui s’est tenue récemment en Thaïlande, 1200 jeunes chrétiens chinois se sont retrouvés pour entendre parler de la mission. 300 des participants venus assister à cette rencontre se sont engagés à devenir des missionnaires à temps plein.

L’objectif de ce mouvement d’églises non enregistrées en Chine a été clairement annoncé il y a quelques temps en arrière : envoyer 20 000 missionnaires dans le monde d’ici l’année 2030 à travers le mouvement nommé “Mission China 2030”.

L’objectif est ambitieux dans un pays où les églises n’ont pas encore obtenues un statut légal et où son gouvernement athée ne désire pas exporter le christianisme tout en ayant comme ambition d’étendre son influence vers l’ouest.

Ave les nouvelles règles visant à renforcer la sécurité nationale, à combattre l’extrémisme et à restreindre la foi pratiquée en dehors des organisations approuvées par l’État qui rentreront en application en février 2018, les chrétiens ne seront plus autorisés, s’ils appartiennent à des groupes non enregistrés, d’enseigner la religion ou de participer à des formations ou des réunions à l’extérieur du pays.

En outre, aucune activité religieuse – y compris la publication de documents religieux, l’acceptation de dons, les échanges religieux internationaux et la location d’espace à une église non enregistrée – ne peut avoir lieu sans l’approbation de l’Administration d’État aux Affaires Religieuses.

Au cours des 30 dernières années, malgré la persécution et les restrictions du gouvernement chinois, les églises non enregistrées en Chine ont continué à se faire connaître du public.
Beaucoup ont maintenant leurs propres bâtiments importants, leur propre personnel et leurs propres sites Web. Parallèlement, le nombre de chrétiens chinois est passé à 70 millions selon les statistiques éditées par le Pew Research Center.

La conférence qui s’est tenue en Thaïlande montre le dynamisme des églises en Chine.

David Ro, directeur du Wilson Centre for World Missions au Gordon-Conwell Theological Seminary a déclaré à ce propos :

“C’est un moment historique. Il y a beaucoup de défis à relever sur le terrain de la mission et en Chine. Et pourtant, Dieu fait quelque chose – pendant qu’ils sont attaqués, ils avancent toujours. “

Isabelle Goepp :Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.