Actualité chrétienne

Un chrétien distribue 100 000 Bibles pour enfants au Vietnam

Actualité chrétienne
  • Nov 20
  • 0

Bao, un chrétien âgé de 33 ans qui réside dans la ville de Ho Chi Minh au Vietnam, a pris beaucoup de risques pour distribuer la Parole de Dieu aux habitants de son pays. Il a été, au cours des deux dernières années, partenaire du projet Bibles pour enfants d’Open Doors.

Au Vietnam où les chrétiens d’origine bouddhiste ou animiste sont confrontés à une persécution croissante, où les églises se réunissent en secret en raison des restrictions imposées par les autorités pour toutes les religions autres que le bouddhisme, il n’est pas facile d’obtenir des Bibles. En distribuer est également très risqué. Les besoins sont pourtant immenses, puisque selon certaines statistiques, il en faudrait près de 2 millions.

Face à ces besoins, Bao n’a pas hésité et a distribué au cours de la dernière année plus de 100 000 Bibles pour enfants à travers le Vietnam.

Lui, mieux que quiconque, en effet, connaissait la puissance de la Parole de Dieu pour donner un sens à sa vie, consoler et délivrer. A peine âgé de 14 ans, en effet, alors qu’il était au lycée, il pensait que sa vie n’avait aucun sens et voulait se suicider comme il l’a expliqué lui-même à Open Doors :

“Je pensais que la vie n’avait aucun sens”, dit-il. “Je me sentais vide – je voulais me suicider. Ma maison était près d’une rivière, et plusieurs fois je l’ai traversé et j’ai pensé : et si je sautais dans la rivière pour mourir ?”

Sachant qu’il avait de telles pensées, les amis chrétiens de Bao l’invitèrent à venir avec eux dans leur église. Il y est allé une première fois, puis deux, puis trois. Même si au début, il est venu à l’église juste pour passer son temps, il y revenait à chaque fois, des questions plein le cœur :

“Chaque jour, cependant, je me demandais : Pourquoi est-ce que les chrétiens ont une joie étrange dans leurs vies ? Je ne pouvais pas ressentir la même chose, mais je le voulais. Alors, j’ai défié Dieu en Lui disant: “Si tu es réel, montre le moi.”

Un jour pendant le culte à l’église, Bao a déclaré que Dieu s’est révélé à lui :

“C’était juste un jour de culte ordinaire”, se souvient-il, “mais j’ai senti que l’Esprit de Dieu venait de me toucher.”

Ce jour a marqué un tournant dans la vie du lycéen. Sa transformation l’a conduit à vivre de nouvelles étapes :

“Ma vie a complètement changé”, partage Bao, “et j’avais le désir de le servir.”

Alors que Bao continuait à grandir dans sa relation avec Jésus, l’église l’invita à servir dans un camp d’enfants pour les enfants des pasteurs. C’est là que l’adolescent s’est rendu compte qu’il avait de l’enthousiasme pour le travail parmi les enfants et voulait voir des enfants touchés et changés par Dieu.

“J’ai trouvé que les enfants là-bas étaient très spéciaux”, se souvient-il, “et je savais que Dieu avait un grand plan pour chacun d’entre eux.”

Bao réalisa bientôt que les grands projets de Dieu l’incluaient aussi.

Les amis ont commencé à demander à Bao pourquoi il voulait travailler avec des enfants et voici ce qu’il a répondu :

“Je vois une jeune armée de Dieu. Quand un enfant vient à Dieu et qu’il le change, cet enfant peut devenir un bon serviteur de Dieu. Je me sens très heureux de donner une partie de moi-même pour servir ces futurs guerriers. “

Zélés pour le Seigneur, Bao a pris de nombreux risques dès sa conversion pour partager l’Évangile. Il y a six ans, alors qu’il voyageait au centre du Vietnam et témoignait du Seigneur, il a visité un homme avec qui il a partagé la Bonne Nouvelle du salut et l’a conduit à Christ. Après ce premier contact, il a partagé l’Évangile avec beaucoup de personnes et plus de 20 personnes ont accepté Jésus.

“Cette zone était une zone calme (communiste)”, explique-t-il. “Ils ne savaient pas que Dieu est amour. Ils doivent souffrir sous la servitude (spirituelle). C’est pourquoi quand l’Evangile leur est venu, leur cœur a été brisé et ils ont crié. “

À ce moment-là, plus de 20 personnes ont accepté Jésus. Bao a alors continué à partager la Bonne Nouvelle en allant de ville en ville :

«Moi et une autre personne restés dans sa maison nous avons pris soin des nouveaux croyants. Quand les nouveaux croyants sont devenus matures, nous allions avec un autre groupe de croyants à un endroit loin de la ville principale. “

Bao a bientôt fait face à la persécution. Les représentants du gouvernement ont entendu parler du mouvement naissant et ont pris des mesures pour l’écraser. La police a interrompu un temps de culte, obligeant les gens à s’enfuir et à se disperser dans toutes les directions. Seuls Bao et le propriétaire de la maison sont restés sur place :

“Qui vous a permis de vous rassembler ici ?”

Ne sachant pas quoi dire ou faire, Bao garda le silence.

«Qui vous a permis de vous rassembler ici ?» A crié l’officier. “D’où viennent tous ces matériaux ?”

Ils ont confisqué les Bibles et d’autres matériaux chrétiens et ont gardé Bao en prison ce jour-là, puis l’ont libéré cette nuit-là. Depuis lors, aucun des nouveaux croyants de l’église de la maison n’a osé lui parler. Bao a vite compris pourquoi. Le gouvernement a menacé d’empêcher les approvisionnements alimentaires d’arriver dans leur région s’ils lui parlaient.

“Parce que la tension était trop forte et pour le bien des gens là-bas, j’ai quitté la région”, dit Bao, ajoutant que certains restent toujours en contact avec lui et certains ont continué à poursuivre leur foi.

Au début de 2016, Open Doors a invité Bao à se joindre au Projet Biblique pour Enfants, un projet avec un certain nombre de danger, comme Bao lui-même en avant conscience en disant à propos des chrétiens :

“Le gouvernement regarde toujours : «Nous essayons de ne pas leur faire savoir d’où nous venons ou qui nous sommes». “Nous essayons de nous cacher.”

Quand Bao a commencé à distribuer des Bibles, il ne s’attendait pas au très bon accueil réservé à la Bible des Enfants :

“Quand je distribue des Bibles pour Enfants dans les grandes églises, ils honorent le livre non seulement comme matériel pour enseigner la Parole de Dieu mais utilisent aussi ce livre pour l’évangélisation.”

“Et je crois que ça va aller plus loin, et que son impact s’étendra plus largement. »La Parole de Dieu doit être facile à atteindre pour les gens. La Bible des enfants est l’un des moyens les plus faciles de permettre à différents types de personnes de le connaître. Je crois que c’est le travail d’un semeur. Nous continuons à semer, et Dieu continue à le faire grandir. “

Bao croit avec véhémence que le réveil viendra dans son pays. En conséquence, il fait tout ce qu’il peut pour préparer l’église pour cela.

“Nous devons préparer la prochaine génération. Pour leur donner la vision, afin qu’ils puissent voir la Parole de Dieu et vivre dans la fidélité », dit-il. “Ils seront ceux qui feront des choses miraculeuses. Je crois que cette génération sera la seule à faire de grandes choses pour Dieu. »

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.