Chrétiens du Nigeria

Libération des lycéennes de Chibok : une réponse à la prière des chrétiens

Chrétiens du Nigeria
  • Mai 15
  • 0

Ce sont des acclamations de joie, des applaudissements et des larmes de soulagement qui ont accueilli la nouvelle de la libération de 82 filles de Chibok au Nigeria le 7 mai dernier. Une réponse à des mois d’intense intercession de chrétiens du monde entier.

Tout au long de ces trois dernières années sans aucune nouvelle de leurs enfants kidnappées par Boko Haram en 2014, l’organisation Portes Ouvertes Internationale qui travaille au côté des chrétiens persécutés a visité, soutenu médicalement et pourvu aux besoins alimentaires des parents traumatisés. Mais surtout, rapporte encore cet organisme, le soutien a consisté à encourager les familles douloureusement affectées par le soutien dans la prière commune et l’envoi de lettres d’encouragement.

Quand il y a quelques mois, Portes Ouvertes a apporté les encouragements de chrétiens de partout dans le monde, les parents croulaient littéralement sous des milliers de courriers. La mère d’une des jeunes-filles a déclaré à ce propos : « Ceci est notre seule consolation – à savoir que les gens sont en train de prier pour nous.”

“Entre les promesses du gouvernement et toujours de nouvelles rumeurs, de nombreux parents ont eu confiance en Dieu et se sont réunis pour prier toutes les semaines.”

Le porte-parole des parents Chibok, Yakubu Nkeki Maina déclarait encore il y a quelques jours :

« Nous avons des nuits sans sommeil et la douleur dans nos coeurs croit de jour en jour. Mais nous regardons à Dieu, qui est capable de venir à notre secours. «

Dieu a entendu leur cri. Si dès avril dernier, Portes Ouvertes avait eu l’écho de la libération de 100 jeunes-filles qui avaient toutes refusées de se convertir à l’Islam, 82 d’entre elles ont finalement pu entrer chez elle le 7 mai dernier. Yakubu Nkeki Maina a ainsi eu la joie d’accueillir sa fille de retour chez elle, enfin libre comme c’est le cas de 81 autres familles.

Pastor Enoch Mark, dont les deux filles ont également été enlevées, est plein d’espoir:

« Ce sont de bonnes nouvelles ! Nous avons attendu ce jour. Nous espérons que les autres filles soient libérées rapidement “.

Certaines cependant ont été forcée à se marier avec des adeptes de Boko Haram et sont tombées enceintes, et dans la honte, ont décidé de ne pas revenir. Ces jeunes filles continuent à avoir besoin de nos prières incessantes.

Pasteur Ayuba a souligné l’importance de l’intercession :

« Grâce à vos prières nous avons survécu. C’est une certitude : grâce à la puissance qui vient de vos prières, nous avons survécu. “

Des milliers de chrétiennes au Nigeria ont été enlevées au cours des dernières années. 114 parmi les jeunes-filles Chibok restent encore captivité.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.