Chrétiens d'Iran

Un jeune toxicomane iranien se convertit au christianisme grâce à internet

Chrétiens d'Iran
  • Avr 11
  • 0

Le pasteur Kouroush qui dirige une église “en ligne” en Iran gagne, grâce au contact individuel sur internet, des âmes à Christ. Dans une publication parue récemment, il raconte l’histoire de Payam, un jeune-homme toxicomane délivré de sa dépendance à la drogue grâce à Jésus.

“Tout a commencé par un appel téléphonique” rapporte Portes Ouvertes International qui relate cette rencontre entre un pasteur iranien et un jeune toxicomane. L’appel téléphonique de la mère musulmane d’un jeune-homme préoccupée par le comportement de son fils. Désespérée, elle s’est un jour décidée à appeler le pasteur Kouroush. Au cours de son entretien téléphonique avec l’homme de Dieu, elle raconte comment Payam, son fils de 21 ans, vendait tout ce qu’il possédait pour acheter des médicaments et allait même jusqu’à battre son propre père pour avoir de l’argent.

“Je ne sais plus quoi faire” a déclaré la mère désemparée au téléphone. “Pouvez-vous lui parler ?” a-t-elle demandé au pasteur Kouroush.

Le pasteur iranien raconte qu’il a alors commencé à prier pour Payam, et l’a appelé sur le numéro que sa mère lui avait laissé. Le jeune-homme n’était cependant pas très disposé à parler au pasteur Kouroush.

 “Qui es-tu et pourquoi tu m’appelles ?”sont les mots que Payam a prononcé lors du premier contact téléphonique.

Le pasteur Kouroush continue cependant à prier pour lui et à l’appeler de temps en temps pour lui demander comment il allait. Un jour, le jeune musulman lui envoie un courriel lui demandant de l’appeler car il était en difficulté.

“Quand je l’ai appelé, il a commencé à pleurer.” explique le pasteur Kouroush qui lui demande alors ce qui ne va pas.

“J’ai poignardé quelqu’un, et maintenant la police me cherche” répond alors Payam. “Priez pour moi, priez pour que Jésus me garde hors de prison”.

L’homme de Dieu iranien raconte alors qu’après l’avoir écouté, il a encouragé le jeune musulman à aller à la police pour se signaler avant de clôturer la conversation par la prière. Un peu plus tard, un autre courrier électronique est arrivé dans la boite de réception du pasteur Kouroush disant : “vos prières ont été entendues”.

Payam lui a alors expliqué ce qui s’était passé. Il est allé au poste de police pour se signaler, tout en priant Jésus en attendant la personne qu’il avait poignardé venue pour le juger. Contrairement à ce qu’il attendait, cette personne qui se trouvait devant lui lui a dit : “je ne sais pas pourquoi, mais je veux te pardonner”.

Pourtant, bien que Payam ait vécu le pouvoir de la prière, il n’a pas changé instantanément car lorsque le pasteur Kouroush a parlé de Jésus, il lui a demandé d’arrêter de parler de lui en déclarant : “je veux vous parler, mais ne me parlez pas de religion”.

Les deux hommes ont alors eu de nombreuses conversations jusqu’au jour où le pasteur iranien lui a demandé :

“Payam, comment vois-tu ton avenir ? Veux-tu continuer à vivre comme ça ? “

Payam répond alors qu’il veut changer. Suite à cette affirmation, le pasteur lui dit que Jésus est la seule solution :

“Trouves une Bible et cherches Jésus. Il est le seul qui peut te changer, “

Il partage aussi son propre témoignage à Payam :

“Ensuite, j’ai partagé mon témoignage avec Payam. Je lui ai dit comment j’avais été accro à la cigarette pendant 26 ans et comment j’avais abusé de l’alcool. Mais le Seigneur a changé ma vie. Il m’a libéré”.

Interpellé par le témoignage du serviteur de Dieu, Payam a été convaincu que le Seigneur pouvait l’aider et il a trouvé une Bible et a commencé à la lire. Quelques temps plus tard, le jeune musulman a écrit qu’il voulait donner sa vie à Jésus.

“Je l’ai appelé, et nous avons prié ensemble. explique le Pasteur Kouroush. “Maintenant, je vais parler à mes parents de ma nouvelle foi !”. “Pas besoin”, a répondu le pasteur iranien. “Ils verront par eux-mêmes comment Jésus a changé ta vie”.

Et c’est effectivement ce qui s’est passé. Un mois plus tard, la mère de Payam a remercié mainte et mainte fois le serviteur de Dieu pour le grand changement qu’elle avait observé chez son fils.

“Pas besoin de me remercier”, a alors répondu le serviteur de Dieu. “Celui que vous devez remercier est notre Seigneur Jésus. Demandez à Payam qui Il est. Il peut tout vous dire à propos de Lui”.

Quelques semaines plus tard, Payam a appelé à son tour : “Vous savez, lorsque j’ai prié Jésus pour me protéger de la prison, je pensais à une prison physique… mais ce que je réalise maintenant, c’est qu’il m’a libéré de la prison autour de mon coeur. Je suis vraiment libre maintenant. “

Payam a aussi partagé que sa mère avait donné son coeur à Jésus.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.