X

ALGÉRIE : La prison pour les chrétiens qui critiquent l’islam

Slimane Bouhafs a été condamné à trois ans de prison. Son état de santé est très inquiétant ; il a dû être transféré à cause des menaces de ses codétenus.

Les chrétiens algériens qui osent critiquer l’Islam s’exposent à de lourdes peines de prison. La liberté de religion inscrite dans la Constitution algérienne est limitée par un article sur le blasphème dans le Code pénal.

Slimane Bouhafs et Samir Chamek, deux anciens musulmans ont été condamnés à la prison pour leur attitude critique en public à l’égard de l’islam.

Slimane Bouhafs souffre de rhumatismes et endure une véritable torture depuis qu’il a été condamné à 3 ans de prison ferme par la Cour de Sétif pour “atteinte à l’islam”. Il a dû être transféré à cause des menaces de ses codétenus. L’avocat Farouk Ksentini, président de la Commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits de l’homme, avait dénoncé cette condamnation excessive, estimant que « l’Algérie ne devait pas donner l’image d’un pays musulman qui persécute les chrétiens ».

Samir Chamek est en prison parce qu’il y avait des caricatures de Mahomet sur son compte Facebook.

Aloys Evina, pasteur protestant :Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.