Chrétiens persécutés

Un pasteur soumis à une forte amende en Asie Centrale pour réunion illégale

Chrétiens persécutés
  • Fév 12
  • 0

En Asie Centrale, le pasteur Gafur  a été condamné à une forte amende parce qu’il avait participé à un projet d’évangélisation pour les malvoyants et mis les locaux de son église à disposition pour cet évènement.

Récemment, le pasteur Gafur a eu l’occasion de participer à un projet d’évangélisation pour les malvoyants dans sa ville qui sont très nombreux et vivent pour la plupart en dessous du seuil de pauvreté.

En collaboration avec la Société Biblique et ses associés, il a préparé la rencontre en constituant des cadeaux pour les invités comprenant de la nourriture, des vêtements et des Bibles en braille. Il était en effet très important pour lui que les personnes ayant une déficience visuelle soit en mesure de découvrir par elles-même la Bonne Nouvelle du Salut et de connaître Jésus. Le jour de la rencontre, il a mis à disposition une salle, a proposé un dîner et a parlé aux 70 invités rassemblés de l’amour de Dieu et distribué les cadeaux.

Le gouvernement aurait dû être content de l’organisation de cet évènement humanitaire, mais il n’en a pas été ainsi. Le lendemain matin, en effet, le pasteur Gafur a été invité à se rendre au bureau du Service national de sécurité pour faire un rapport sur les évènements de la soirée précédente. Après ce compte-rendu, il a été accusé d’avoir enfreint la loi, car il avait tenu une assemblée non autorisée. Au cours d’un procès organisé dans l’urgence, il a finalement été condamné à une amende correspondant à 10 mois de salaire minimum.

Selon Portes Ouvertes International qui a rapporté cette information, les communautés chrétiennes protestantes sont classées comme dangereuses par les autorités de l’État dans de nombreux pays d’Asie Centrale parce qu’elles répandent l’Évangile.

Leurs actions sont considérées comme une menace pour les valeurs traditionnelles de la société, ce qui explique pourquoi les dirigeants d’églises sont régulièrement convoqués par la police et interrogés sur leurs activités «illégales». Témoigner de Jésus aux autres peut ainsi conduire à une amende où à la prison.

Les collaborateurs de Portes Ouvertes ont eu l’occasion de visiter le pasteur Gafur récemment pour prier avec lui et l’encourager. Le jeune pasteur de 33 ans a exprimé sa reconnaissance par rapport à ce soutien :

“Merci pour votre aide et de la part que vous prenez pour l’Église vivante persécutée de Jésus-Christ en Asie centrale ! Je crois que la vérité divine de l’Évangile répandue en dépit de l’opposition va changer la vie de nombreuses personnes dans ma ville, mon pays et dans le monde”.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.