X

Noël : 15 chrétiens blessés par des extrémistes en Ouganda

Lors d'un culte de Noël, des musulmans de l'est de l'Ouganda ont battu des chrétiens avant de partir en laissant cinq personnes avec des blessures graves.

Lors d’un culte de Noël, des musulmans de l’est de l’Ouganda ont battu des chrétiens avant de partir en laissant cinq personnes avec des blessures graves. La maison d’une mère célibataire a également été détruite par ces même assaillants le jour précédent.

15 membres d’une église battus par des extrémistes pendant le culte de Noël

Pendant le culte de Noël, dans le village à prédominance musulmane d’Obokora du district de Pallisa, 19 musulmans masqués sont entrés dans une église vers 11 heures en criant le slogan djihadiste : « Allahu Akbar » et « loin d’ici, ce village n’est pas pour les chrétiens mais pour Allah ».

Selon les déclarations à Morning Star News d’Erod Okaali, le pasteur de la congrégation, au moment où les extrémistes sont entrés dans l’église, plusieurs fidèles ont fui pour leur vie par une porte arrière. Les assaillants ont cependant réussi à attraper le pasteur et 15 membres de l’église et les ont battu avant de partir en laissant cinq personnes avec des blessures graves (os cassés dans les mains et dans les jambes). Le pasteur lui même a eu les joues près des yeux blessées et a été soigné, ainsi que les chrétiens de son église, dans un centre de santé à Kashebai.

Un musulman se convertit et est immédiatement guéri par Jésus

Peu de temps avant, au cours d’une veillée de Noël à l’église qui avait duré toute la nuit, Yasiini Mugoya, un musulman avait mis sa foi en Jésus-Christ et avait été immédiatement guéri de sa maladie.

Ce converti raconte qu’immédiatement après être rentré chez lui, il a partagé l’évangile du Christ à ses compatriotes musulmans tôt le matin de Noël. Les choses se sont cependant mal passé comme il le raconte à Morning Star news :

« Ils ont commencé à me frapper et m’ont forcé à les conduire au bâtiment de l’église où les chrétiens avaient prié pour moi et où j’avais reçu le salut et la guérison », a déclaré Mugoya. « Quand nous sommes arrivés à l’église, les musulmans ont commencé à attaquer les membres de l’église. »

Le pasteur a déclaré que les chrétiens blessés étaient dans état stable.

Destruction de la maison d’une musulmane convertie au christianisme

Dans le même district, au village de Kitoikawononi (Comté de Butebo), des extrémistes musulmans ont détruit la maison de Peninah Fatuma Asiire, une mère célibataire qui s’est convertie de l’islam au christianisme, rapporte des sources locales.

Avant d’abattre sa maison, la chrétienne avait reçu plusieurs lettres d’avertissement, dont la dernière, datée du 23 décembre, disait :

La Rédaction :L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.