Chrétiens d'Irak

Irak : Mgr Raphaël Sako demande une aide internationale

Chrétiens d'Irak
  • Déc 25
  • 0

Le chef de l’Église chaldéenne d’Orient Mgr Louis Raphaël Sako a demandé “des garanties de la communauté internationale” pour le retour des chrétiens d’Irak chez eux. Selon le patriarche, il n’est en effet pas envisageable de laisser les chrétiens livrés à eux-mêmes une fois revenus dans leur pays.

“Nous avons demandé des garanties de la communauté internationale”, explique-t-il dans une interview accordée à l’AFP. “Il faudrait une sorte de bureau de contrôle de l’Onu ou de l’Union européenne pour surveiller les choses et ne pas renvoyer les gens sans protection dans leurs villages.”

Pour ce faire, Mgr Sako propose la mise en place d’un système de parrainage des villages chrétiens par les pays de l’Union Européenne, une bonne façon, selon lui, d’encourager les habitants réfugiés en Europe de rentrer chez eux.

Car dans les villages qui ont été libérés et qu’il a eu l’occasion de visiter, il explique combien les dégâts sont importants ” ils sont détruits entre 30 et 40 %, les églises ont été endommagées, les routes et les infrastructures aussi”.

Pöur Mgr Raphaël Sako, la reconstruction passera aussi par un dialogue des différentes religions (musulmanes et chrétiennes) et des différentes populations (arabe, kurde, yazidi et turkmène) qui cohabitent dans le pays. Selon lui, les choses commencent à changer puisque les autorités religieuses ont exprimé le fait que c’était bien de fêter Noël avec les chrétiens

Il existe cependant un préalable à la reconstruction : la reprise de Mossoul. Tant que cette ville ne sera pas libérée, explique l’homme d’église, l’État islamique pourra toujours s’infiltrer dans les villages et semer à nouveau la panique.

Malgré la reprise de nombreux quartier de l’Est de Mossoul grâce à l’offensive lancée à partir du 17 octobre par l’armée irakienne soutenue par une coalition internationale, des quartiers Ouest de la deuxième ville d’Irak reste toujours sous contrôle de l’État islamique. De la même façon, si certaines villes à majorité chrétienne de la plaine de Ninive ont été reprises, d’autres restent encore aux mains des djihadistes.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.