Actualité chrétienne

Un pasteur Nigerian mis à mort pour une question de propriété

Actualité chrétienne
  • Juil 08
  • 0

Le pasteur nigérian Joseph Kurah a été mis à mort suite à une dispute avec un homme musulman. Retrouvé sévèrement mutilé sur les lieux de l’assassinat dans la région de Nasarawa au centre du pays, cet homme de Dieu laisse derrière lui sa femme et sept enfants.

Retour sur les faits : la semaine dernière, le révérend Joseph Kurah, responsable de l’Église “Evangelical Church Winning All” (ECWA) de la ville d’Obi se rendait à sa ferme pour abattre des arbres lorsqu’il aurait été pris en embuscade, pourchassé, entouré et tué par des bergers peuls armés.

Un de ses neveux qui a publié des photos de la mise à mort du serviteur de Dieu sur Twitter a rapporté la façon particulièrement cruelle dont les agresseurs ont assassiné le révérend Joseph Kurah :

“Ils l’ont attaqué sur sa ferme, lui ont coupé ses bras et ses jambes, puis ils ont décapité sa tête avec une machette. J’ai reçu un appel jeudi soir indiquant qu’un pasteur appartenant à l’ECWA avait été tué par des bergers peuls “.

Pastor Joseph Kurah

A l’origine du meurtre, une dispute avec un homme musulman portant sur une question de propriété. Peu de temps avant le drame, en effet, le pasteur Kurah avait fait valoir ses droits sur la possession d’un lopin de terre auprès des autorités locales. Selon les chrétiens locaux, le musulman avec lequel a éclaté la dispute aurait pu engager des bergers peuls pour le tuer.

Selon l’index mondial de persécution de Portes Ouvertes internationale, le Nigeria est classé 12ème pays au monde où les chrétiens sont le plus persécutés. Formant une grande minorité dans un environnement majoritairement musulman, les 30 millions de chrétiens du nord du Nigeria font face chaque jour à des discriminations et  la marginalisation et ceci malgré les promesses du  président Muhammadu Buhari  de les protéger.

Certains rapports montrent même une augmentation vertigineuse de 62% des morts violentes de chrétiens dans le nord du Nigeria.

Dans les 12 États du Nord du Nigeria où la charia est en vigueur, les chrétiens et les autres minorités sont amenés de force devant les tribunaux et subissent des châtiments corporels allant jusqu’à l’amputation, voire la peine de mort par lapidation pour blasphème et d’autres infractions.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.