Chrétiens de Corée du Nord

Une radio diffuse du gospel en direction des chrétiens de la Corée du Nord

Chrétiens de Corée du Nord
  • Juin 19
  • 0

Un chrétien Nord Coréen réfugié en Corée du Sud partage, au risque de sa vie, l’Évangile avec ses concitoyens restés de l’autre côté de la frontière. Grâce à une petite station de radio située à Séoul, il diffuse tous les jours l’Évangile ainsi que les dernières nouvelles aux habitants de Corée du Nord, une des dictatures les plus rigides au monde.

Tous les matins, entre 1 et deux heures, Kim Chung-Seong prend l’antenne en disant : “Bonjour de Séoul, la République de Corée” puis propose à ses auditeurs d’écouter un mélange de musique gospel et d’entendre les dernières nouvelles. Dans une de ses émissions diffusée ce mois-ci, il a notamment déclaré :

«Frères et sœurs dans le Nord, ce temps peut être, je l’espère, un moment de prière pour qu’un miracle se produise et que tous les membres du parti de Corée du Nord réuni au congrès du parti puisse rencontrer Dieu et ne plus faire un pas supplémentaire en direction du culte de la personnalité”

En prenant ainsi la parole, Kim Chung-Seong fait référence à la réunion des dirigeants du parti ouvrier de Corée du Nord qui se tenait ce mois de juin, où le jeune dirigeant Kim Jong Un a été unanimement élu comme Président.

Kim Chung-Seong, un transfuge qui est venu en Corée du Sud en 2004, a déclaré qu’il organise son émission depuis six ans, et cherche à travers ce canal à délégitimer la dictature de la famille Kim et à prêcher l’évangile chrétien. Souvent, d’autres transfuges sont reçus à l’antenne comme des invités spéciaux.

“Je ne dis pas tout est mauvais en Corée du Nord”, a déclaré Kim.

“Mais si, par exemple, le congrès du parti est censé adorer une personne en particulier et de faire de 20 millions de personnes ses esclaves, cela n’a pas de sens. Voilà ce dont je parle dans mon émission”.

La Corée du Nord, un pays de 25,3 millions d’habitants où le jeune dirigeant Kim Jong Un règne en maître absolu, se classe depuis 14 années consécutives à la première place de l’index mondial de persécution édité par l’organisation Portes Ouvertes. Pour les 300 000 chrétiens de ce pays, il est très dangereux de vivre sa foi ici car plus qu’ailleurs, croire en Jésus signifie faire face aux arrestations, à la torture, à l’emprisonnement et à la mort pour avoir simplement osé croire dans une autorité supérieure à celle du chef de la nation.

Beaucoup suivent Jésus dans le secret. Souvent, les parents sont même obligés de ne pas révéler leur foi à leurs propres enfants, par crainte d’être dénoncé.
Des milliers d’autres chrétiens sont emprisonnés dans des camps de travail horribles et isolés dans des villages fermés. Malgré les risques , pourtant, les Nord-Coréens choisissent encore de suivre le Christ… et pouvoir entendre en secret une émission de radio diffusant de la musique chrétienne doit leur être en grande bénédiction.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.