X

Joe Kennedy suspendu pour avoir prié dans le stade

L'entraîneur chrétien de football américain, Joe Kennedy, été suspendu de son poste à Bremerton High School, dans l'État de Washington, pour avoir prié dans le stade après un match de football.

Joe Kennedy, entraîneur chrétien de football américain, a été suspendu de son poste à Bremerton High School de Washington pour avoir prié dans le stade après un match. Ce soir là, des satanistes avaient menacé de protester contre la tolérance de l’école de football vis à vis de la prière de l’entraîneur.

Le soir du match, l’entraîneur avait reçu des menaces de mesures disciplinaires s’il priait de nouveau sur le terrain devant ses joueurs, pourtant, cette pratique avait été tolérée pendant bien des années comme le raconte son histoire.

Joe Kennedy priait après chaque match depuis 2008

Comme après chaque match de football depuis 2008, Kennedy, l’entraîneur adjoint de l’équipe de football de l’école secondaire attend que tous les joueurs aient quitté le terrain avant de marcher sur le terrain et de prier tranquillement pour ses élèves.

Au fil du temps, alors que l’entraîneur de football n’a jamais demandé aux étudiants de se joindre à lui, beaucoup de ses élèves sont venus volontairement se joindre à la prière de leur entraîneur sur le terrain.

Le 17 septembre 2015, les responsables de l’école de Joe Kennedy l’informent qu’ils ont été mis au courant du fait qu’il priait sur le terrain et l’ordonnent d’arrêter. Alors qu’il avait accepté cette décision, grâce au soutien de l’Institut Liberté au Texas, une organisation qui défend les libertés religieuses, il reprend ses prières priant en silence pendant 15 à 20 secondes au milieu du terrain après avoir serré la main des entraîneurs de l’équipe adversaire.

Le 14 octobre, il envoie une lettre à la commission scolaire mettant en évidence le fait que le droit de prier est protégé par le premier amendement de la constitution américaine.

Le 16 octobre, quelques heures seulement avant le match qui allait mettre un terme à sa carrière, le district scolaire envoie une réponse à sa lettre en le menaçant de mesures disciplinaires s’il prie de nouveau sur le terrain devant ses joueurs”. Il refuse d’obtempérer, arguant du fait d’avoir lutté pour la constitution et de montrer à ses élèves de défendre leurs croyances.

Le dernier match avant la suspension

Nous sommes vendredi soir. Un évènement inattendu se produit. Abe Bartlett, 17 ans, le président senior de la classe et quelques autres étudiants ont invité le Temple satanique de Seattle à assister au match pour lever une protestation contre la tolérance de l’école pour la prière de l’entraîneur, et forcer le district scolaire de Bremerton à clarifier sa politique.

A la fin du match, comme à son habitude, Joe Kennedy prie pendant environ 30 secondes en remerciant Dieu pour le bon match, pour l’opportunité d’être impliqué dans la vie de ses élèves, et pour la bénédiction de Dieu sur leur avenir.

Beaucoup de joueurs à la fois du Bremerton High School et de l’équipe adverse rejoignent l’entraîneur et l’encerclent alors qu’il se met à genoux.

“J’ai les yeux fermés et pourtant je ressens toutes ces personnes autour de moi. (…) Je suis assis là et je prie : Seigneur, je te remercie pour cette opportunité.” Et … si c’est la dernière fois que je foule le terrain avec ces gars-là. … “

L’entraîneur suspendu de ses fonctions

Une semaine plus tard, le surintendant Leavell envoie une deuxième lettre à l’entraîneur, l’informant que le district a décidé de sa suspension

“Tant que vous ne changerez pas d’avis, vous ne pourrez plus participer, d’aucune manière, aux activités du programme de football de la “Bremerton High School”.

L’entraîneur envisage de poursuivre l’école

Par l’intermédiaire de l’Institut Liberté, et grâce au soutien de son avocat Hiram Sasser, Joe Kennedy prévoit de poursuivre l’école en faisant valoir le fait que l’établissement viole ses droits en vertu du Titre VII de la “Civil Rights Act”.

Isabelle Goepp :Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.