Chrétiens du Soudan

Condamnation de deux leaders chrétiens soudanais

Chrétiens du Soudan
  • Nov 14
  • 0

Rafat Samir et Daniel William, deux leaders de l’Église évangélique presbytérienne soudanaise, ont été injustement condamnés pour détournement de fonds le 30 octobre dernier.

Rafat Samir, président du Comité des terrains et des bâtiments de l’Eglise Evangélique Presbytérienne Soudanaise (Sudan Presbyterian Evangelical Church, SPEC), et le pasteur Daniel William, son vice-président, ont tous deux été condamnés à une amende de 5000 livres soudanaises (environ 750 dollars) par un tribunal de Khartoum le 30 octobre 2017.

L’organisation Christian Solidarity Worldwide (Solidarité chrétienne dans le monde), qui suit cette affaire depuis le début, a dénoncé une condamnation “injuste”.

Le procès intenté contre les deux hommes découle d’un différend entre le Comité des terrains et des bâtiments de l’Eglise Evangélique Presbytérienne Soudanaise et un comité illégitime soutenu par le gouvernement.

En mars 2013, le Ministère de l’Orientation et des Dotations a autorisé le comité illégitime, qui a été convoqué en violation de la procédure de l’Eglise Evangélique Presbytérienne, à agir au nom dudit mouvement. Le comité dirigé par Rafat Samir a été élu conformément aux règles de l’église, mais il a toujours souffert du manque de reconnaissance formelle de la part des autorités gouvernementales. En août 2015, le tribunal administratif de Khartoum a rendu une décision en faveur du comité légitime.

Les organisations non gouvernementales chrétiennes accusent le gouvernement soudanais de vouloir maquiller son ingérence dans les affaires de l’Église en s’efforçant de présenter le conflit comme une affaire interne au sein de cette famille d’églises.

Rafat Samir et Daniel William ont été arrêtés en avril 2016. Cependant, leur procès dans cette affaire initiée par le Ministère de l’Orientation et des Dotations a officiellement commencé en janvier 2017. Le directeur général de Solidarité Chrétienne dans le monde, Mervyn Thomas, a dénoncé la condamnation des deux leaders chrétiens :

“Nous dénonçons le procès et la condamnation injuste de Rafat Samir et Daniel William. Nous demandons aux autorités judiciaires de réexaminer leur décision immédiatement, d’acquitter les deux hommes et de rembourser les amendes qu’ils ont payées. Nous appelons également le Ministère de l’Orientation et des Dotations à mettre en œuvre la décision du tribunal administratif d’août 2015 et à autoriser le comité dirigé par les deux hommes à agir au nom de l’église. “

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.