Chrétiens

Bob Dylan a-t-il renoncé à sa foi chrétienne ?

Chrétiens
  • Nov 13
  • 0

Bob Dylan a-t-il abandonné sa foi chrétienne quelques années après sa conversion en 1979 ? Si les avis divergent sur la question, pour Scott Marshall, l’auteur du livre biographique : “Bob Dylan, une vie spirituelle”, la réponse est non. Pour preuve, selon lui, de la parution, la semaine dernière, de “Trouble No More”, une compilation d’albums de chansons à thème chrétien dont le compositeur a largement fait la promotion.

La semaine dernière, Columbia Records et Legacy Recordings ont publié “Trouble No More – The Bootleg Series Vol. 13 / 1979-1981 qui se concentre sur une période de trois ans de la vie de Bob Dylan appelé “les années de l’Évangile.”

Ce coffret composé de neuf disques présente le chanteur folk légendaire comme un homme de foi et de spiritualité profonde. Si beaucoup de personnes croient que Bob Dylan a abandonné le christianisme quand il a commencé à enregistrer de la musique profane, pour l’auteur du livre “Bob Dylan, une vie spirituelle”, qui a fait des recherches approfondies sur sa vie et sa carrière, il n’en est rien. Au contraire, la sortie de ce nouveau coffret serait la preuve que Bob Dylan reste chrétien à ce jour.

“Évidemment, c’est quelque chose que Dylan connaît et approuve, parce que c’est une version officielle”, a évoqué Marshall en parlant de la sortie de “Trouble no more”). En effet, le site officiel de Dylan a fortement fait la promotion de la nouvelle version.

Dans son livre sur le chanteur, Scott Marshall explore pleinement l’odyssée spirituelle de Dylan, de ses racines juives à son étreinte du christianisme jusqu’à nos jours. Il soutient que Dylan n’a jamais renoncé à sa foi en Jésus, malgré ce que certaines sources publiques ont pu déclarer.

En plus du nouveau coffret, Marshall voit d’autres exemples de la spiritualité continue de Dylan. En 2003, par exemple, alors qu’il publie des chansons profanes, le label Dylan sort également «Gotta Serve Somebody : The Gospel Songs de Bob Dylan», un album de chansons de la période spirituelle de Dylan interprété par des artistes gospel contemporains. Dylan lui-même a enregistré un duo avec Mavis Staples pour l’album, réécrivant une de ses chansons de son premier album de gospel, “Slow Train Coming”.

Deux décennies plus tard, Bob Dylan participe à un enregistrement de chansons gospels ce qui fait dire à Scott Marshall :

“S’il avait renoncé à sa foi ou s’il avait rétrogradé et ne voulait pas avoir à faire face à cette période à travers ces chansons, alors pourquoi a-t-il participé à cet évènement dans le monde ? “

En 2009, Bob Dylan a sorti un album de Noël intitulé «Christmas in the Heart». À l’époque, l’interviewer Bill Flanagan a noté la performance de Dylan «O Little Town of Bethlehem» et a fait remarquer : «Je ne veux pas vous embarrasser, mais vous avez interprété cette chanson comme  un vrai croyant. ”

Dylan a répondu immédiatement : “Eh bien, je suis un vrai croyant.”

Dans une interview avec Flanagan plus tôt cette année, le critique de rock a demandé à Dylan laquelle de ses chansons n’avait pas obtenu l’attention qu’elle méritait. Dylan a alors mentionné “Brownsville Girl”, mais il a également mentionné “In the Garden”, une chanson de son album 1980 “Saved” qui évoque la mort et la résurrection de Jésus.

 

Scott Marshall rattache plutôt le fait qu’à une période de sa vie, Bob Dylan n’ait composé que des cantiques spirituels au fait qu’il craignait, à l’époque, que les chants plus anciens et profanes pourraient être “anti-Dieu”.

«Certaines personnes, même des chrétiens, ont déclaré à Dylan que ce choix devait être dur pour lui en pensant : ‘Waouh, il devait être si peu sûr de lui’, mais pour moi”, a déclaré Marshall, “je pensais qu’il était incroyablement vulnérable.

Le cheminement spirituel de Bob Dylan l’a conduit à trouver la réponse en Jésus, et c’est ce que raconte le livre de Scott Marshall. Quant au fait qu’il ait abandonné la foi ou non, Dieu seul le sait réellement.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.