Chrétiens

Libération du pasteur kazakhe Yklas Kabduakasov

Chrétiens
  • Nov 11
  • 0

Le pasteur Yklas Kabduakasov a été libéré de prison le 2 octobre dernier. Accusé d’incitation à la haine religieuse, il avait été arrêté par la police secrète du Kazakhstan le 14 août 2015. Pour les chrétiens, son arrestation était principalement liée au fait que cet ex-musulman se soit converti de l’islam au christianisme et ait partagé l’Évangile à sa famille et ses amis.

Très rapidement après s’être converti de l’islam au christianisme, Yklas Kabduakasov a partagé courageusement la bonne nouvelle de Jésus-Christ à sa famille et à ses amis musulmans. Appelé au ministère pastoral, il donne entre novembre 2014 et août 2015, selon l’enquête menée à son sujet, des conférence à des étudiants universitaires dans un appartement loué à Astana, la capitale du Kazakhstan, ce qui est considéré comme un acte illégal.

Le 14 août 2015, après avoir perquisitionné chez lui, confisqué des libres chrétiens qui lui appartenaient et fouillé l’église dont le pasteur Yklas Kabduakasov est responsable, il est arrêté par la police secrète.

Le jour suivant, un tribunal de la capitale Astana ordonne qu’il soit détenu pendant deux mois en détention préventive pour avoir répandu des “discordes religieuses”. Il est également accusé d’avoir participé à une affaire criminelle, ce qui le rend à cette époque passible d’une peine de prison équivalent de 5 à 10 ans de prison.

Pour les chrétiens kazhaques, l’arrestation du responsable d’église âgée de 54 ans à l’époque a été ciblé en raison de sa conversion de l’islam au christianisme et pour avoir partagé l’évangile avec d’autres musulmans. Selon eux, la police utilise ces tactiques pour intimider les chrétiens et envoyer un message claire à tous les Kazakhs pour avertir des risques s’ils se convertissaient au christianisme.

Libéré le 2 octobre 2017, le pasteur Yklas Kabduakasov a pu retrouver sa femme et ses neuf enfants, y compris un bébé né après son arrestation. Pendant ses deux années et demi de prison, plusieurs églises et organisations ont aidé la famille de ce pasteur. Il a reçu plus de 150 lettres d’encouragement par jour pendant sa période d’emprisonnement. L’organisation Open Doors a également pu lui rendre visite de temps en temps.

Le Kazakhstan, qui se classe au 43ème rang dans l’Index mondial de persécution 2017 édité par Portes Ouvertes international reste un pays très fermé à l’Evangile. En 2015, la pression des autorités s’est intensifiée et le nombre de réunions abandonnées et de chrétiens détenus ou interrogés a augmenté.

Dans le pays, près de 15 000 anciens chrétiens musulmans vivent sous la menace constante de leurs familles, de leurs voisins, de leurs amis et de leurs communautés si leur foi est connue.

Ces articles peuvent vous intéresser
Filter by
Post Page
Chrétiens
Sort by

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.